Fitness

Le sport à deux c’est mieux

Quoi de mieux pour casser la routine de votre couple que de faire du sport ensemble ? Y avez-vous déjà songé ? Le sport peut être une passion partagée ou encore un exécutoire individuel. Alors pourquoi ne pas le faire à deux plutôt que chacun dans son coin ? La motivation est une valeur qui peut rapprocher des couples ou des amis. Selon une étude américaine, les couples mariés qui commencent un programme de remise en forme ensemble ont 7 fois plus de chances de continuer à le suivre que ceux qui font du sport tout seul.

Passer de l’individualisme au partage

Après 14 ans de sport collectif, j’ai décidé de me mettre à la course à pied en 2012. Ma première motivation était de faire un sport où je n’avais aucune contrainte qu’elle soit organisationnelle ou humaine. Je me suis donc entrainée seule et pendant mes séances, je ne voulais pas parler et je ne voulais voir personne. Et puis au fil de l’eau, j’ai rencontré de magnifiques personnes avec qui j’ai vraiment eu envie de partager ma passion (même si la première fois c’était vraiment bizarre 🙂 ) et avec qui j’ai vraiment eu envie de passer la ligne d’arrivée. Je me rappelle encore du stress que cela à déclenché chez moi. J’ai aussi beaucoup appris et j’ai accepté de modifier ma façon de faire car je me suis rendue compte qu’il y avait également beaucoup de bonnes pratiques ailleurs.
Cependant, faire du sport à deux, ce n’est pas si simple. Cela demande l’apprentissage de l’un et de l’autre mais aussi beaucoup d’écoute au delà des performances physiques. J’en ai fait l’expérience en 2015 lorsque j’ai couru mon premier trail en amoureux. J’ai compris l’importance de se parler, de se connaître et de se synchroniser. De ne pas avoir peur de dire « tu vas trop vite pour moi » ou alors « va devant, je vais te ralentir ».

En tant que femme, nous n’avons pas les mêmes capacités physiques de base que les hommes, surtout quand ce dernier est un accroc du sport. Cependant, chaque parti y trouvera du plaisir tant que les deux sont dans un état d’esprit de partage. Pour moi, pour nous, faire du sport ensemble c’est renforcer tous nos sentiments.

IMG_1394

La motivation est parfois chez l’autre

« Je ne suis pas motivée aujourd’hui. Bon j’appelle Elsa ! »

Cette phrase en dit beaucoup ! C’est typiquement le genre de chose qui peut nous arriver. On a tous et toutes de longues journées, parfois interminables où notre motivation est mise à rude épreuve. La solution : Chercher la motivation chez les autres. Entourez-vous de personnes qui partagent et comprennent votre mode de vie et vos passions. En ce sens, vous trouverez toujours une personne pour vous accompagner dans vos prouesses. Avec Elsa, nous nous sommes fixées des « moments à nous », sans compagnons. Nous avons pour habitude d’aller au Body Balance le jeudi soir à 20h. Une fin de journée propice à la détente et ce n’est pas pareil si elle n’est pas là. On se regarde du coin de l’œil, on rigole si l’une de nous se plante à l’équilibre et c’est toute la magie du moment.

Aussi, on sait bien que l’autre a toujours une meilleure opinion de nous que celle que nous avons de nous même, ce qui signifie que l’autre est toujours plus enclin à nous dire que c’est bien. Et cela est une source de motivation non négligeable.

20160116-Troisnenettesenbasket-Formstation-24

Le renforcement à deux : travailler sa concentration et sa force pour être synchronisés

« Si tu tombes, je tombe »

Faire du sport à deux est un excellent exercice pour renforcer les liens qu’ils soient sentimentaux ou amicaux. C’est aussi un exercice efficace pour réaliser quelque prouesses. Avec Teddy, nous nous sommes prêtés au jeu des figures en duo : gainage, Body Balance ou gymnastique. Sans pour autant être une experte dans ces domaines, j’ai réalisé que son soutien était très important et vice versa. Dans cet exercice, nous avons compris l’importance de mettre nos corps en harmonie et de réaliser nos figures en étant synchronisés l’un à l’autre, et cela requiert de la concentration et de la force et c’est ce qui rend l’exercice tout aussi difficile. Si je n’étais pas gainée, on tombait tous les deux. S’il ne me soutenait pas, on chutait encore.

Moi qui suis une personne assez dissipée de nature, ce genre d’exercice à deux me demande d’aller puiser toute mon énergie pour me concentrer. Pas besoin d’en faire des tonnes, j’en sors exténuée !

12545955_10153350939180036_2087141242_o

Courir à deux : Progresser et Booster

« Je t’emmène jusqu’au bout »

Si vous vous engagez à prendre le départ d’une course avec un(e) coéquipier(e), c’est que vous vous engagez à la finir avec lui quitte à y laisser des plumes en route si vous être le suiveur ou alors à soutenir l’autre si vous êtes le meneur. Courir avec quelqu’un, c’est aussi s’imposer une conduite ou une rigueur que l’on n’a pas forcément seul. On ne veut pas décevoir. L’autre peut avoir un rôle de médiateur ou de coach, il peut nous rappeler à la raison quand le doute s’installe face au mur du 18ème kilomètre… Je reste même persuadée que quand on est à deux, on se surpasse !

12636853_10153374958315036_2067206581_o
Dans l’exercice de courir à deux, il est tout aussi important d’être à l’écoute de son partenaire. On peut servir de lièvre mais on peut aussi être un coach en soutien : crier s’il le faut, montrer sa confiance en l’autre. Ici c’est souvent le pouvoir du mental qui domine. Entre un homme qui court un 10km en 40 minutes et une femme en 1 heure, il y a un écart. Pour autant, partager un moment de course à pied est bénéfique pour les deux partenaires. L’homme a besoin de se sentir utile (merci John Gray – les homme viennent de Mars et les femmes de Vénus) en encourageant sa femme et la femme a besoin de réaliser des défis et de se surpasser. Mais parfois, cela peut aussi être l’inverse. Si notre corps peut lâcher, c’est notre esprit qui va prendre le relai, boosté par la présence d’un être cher physiquement ou par la pensée. J’ai vu beaucoup de post où certaines femmes terminaient leurs courses au téléphone avec un enfant ou un proche quand c’était dur. Et je trouve cela magnifique.

L’apprentissage de l’autre et sur l’autre

« Fais pas ci, fais pas ça »

Avoir une amie ou un compagnon de sport c’est aussi bénéficier de conseils que peut vous donner l’autre. Quand vous faites un exercice de gainage par exemple, il est très intéressant de pouvoir le faire avec quelqu’un qui va vous dire si votre position est bonne ou non. D’ailleurs, le gainage à deux c’est beaucoup plus sympa et plus ludique. Pour cet exercice, c’est tout simple, mettez-vous à deux en position gainage classique et lâchez une main pour aller taper dans la main opposée de votre partenaire.

Dans une pratique du sport à deux, il faut savoir accepter les conseils de l’autre et corriger si besoin. Vous seriez aussi agréablement surpris de voir ce que votre partenaire sait faire. Dans la vie de tous les jours, on peut partager des moments autour de la table ou encore au travail sans jamais connaître ou évaluer les capacités physiques de son conjoint ou de son ami. On peut le/la voir sous une autre facette. Une femme sportive est belle, un homme sportif est rassurant.12544766_10153350939100036_2041363302_o

Le challenge

« La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition » – Camus

Ne l’oublions pas : (et là je m’adresse à toutes les âmes de compétiteurs qui sommeillent en nous) As-tu envie d’être moins bon que ton voisin ? Personnellement, non. J’aime apprendre des autres, copier les bonnes manières de faire et qu’ils me poussent dans mes retranchements. Si mon conjoint réalise un exercice, je me dois de faire pareil derrière sinon je me sens nulle. Justine me booste au quotidien quand elle réalise de nouveaux défis même si je n’ai pas son niveau. Et petit à petit je progresse. Si je prends le départ avec un ami qui court un 10km en 45 minutes c’est que je me fixe cet objectif et que je ferai tout pour y arriver. Il est important d’avoir des ambitions dans la vie, c’est ce qui nous permet d’aller plus loin. Dans le sport c’est pareil : si vous voulez des résultats, il faut aimer le challenge, il faut pousser dans sa zone rouge et sortir de sa zone de confort.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En somme, faire du sport à deux, c’est un peu avoir un moment à nous, que l’on soit compagnons ou amis. Mais cela demande de bien se connaître mutuellement et d’être franc l’un envers l’autre. Mais une chose est sûre, à deux, on devient plus forts.

Sarah

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!