Nos courses

Retour sur Tout Betton Court – 10km

Ce dimanche, j’ai pris le départ du 10km de Tout Betton Court (35). C’est ma deuxième course sur route de l’année et c’est une course réputée dans la région pour son niveau de difficulté. Le sachant, je ne suis pas dans l’optique de faire un chrono. De plus, j’ai du réduire le rythme de course en janvier suite à un début de tendinite au genou droit. Par chance, j’ai été bien soignée (merci à mon cabinet préféré et les kinexperts – Joachim Domenech kinésitherapeute). J’ai donc eu le feu vert au dernier moment pour faire cette course.

♦ Mes impressions sur le départ

12636853_10153374958315036_2067206581_o

« Ca va être dur, mais on y est »

Une fois n’est pas coutume, nous nous levons de bonne heure pour nous rendre à Betton. Cette semaine, il a fait un temps exécrable et j’ai prié pour que ce ne soit pas le cas pour la course. La chance est avec nous. Il fait un bon 12 degrés et il ne pleut pas sur le départ. On espère 1600 coureurs donc cela s’annonce être une jolie course. Côté parcours, c’est la découverte pour nous même si on sait qu’il y a, selon les rumeurs, une jolie côte prés de l’église de Betton. Teddy et moi décidons donc de faire la course ensemble et d’emmener une amie Solen avec nous pour faire une course entre amis.

Le départ est donné à 10h30. Le parcours est composé de deux boucles se rejoignant sous l’arche de départ. Et là, première surprise : on ne part pas sur du plat. Mais alors on monte aussitôt ou on descend ?

31-01-2016 13-48-59

♦ La course

« Une course au mental »

Comme à chaque fois, ça part vite devant et nous sommes entraînés aussi, surtout que le départ se fait au final dans le sens de la descente de la rue. Au premier kilomètre, nous sommes à 4’45min et je sais clairement que l’on ne va pas tenir le rythme. Teddy donne l’impulsion même si Solen et moi essayons de maîtriser aussi notre rythme pour ne pas nous griller avant les montées. Je sais qu’au 4ème et au 9ème kilomètre se trouvent les grosses difficultés de la course, et cela ne loupe pas, dès le 3ème kilomètre même. On enchaîne les faux plats dans les rues de la ville, les virages et les tournants qui cassent le rythme et les jambes. Ça, c’est juste la mise en jambe puisque viennent ensuite les jolies côtes et les descentes infernales.

On attaque gentiment les premières côtes et on déroule dès qu’on le peut avec un Teddy qui nous coache mentalement. De mon côté, je n’ai pas bien maîtrisé mon rythme et j’ai un point de côté au 5ème kilomètre. Celui qui vous casse en deux et qui vous fait mal dès que vous tapez le pied au sol. J’ai envie de m’arrêter tellement j’ai mal mais j’y vais au mental et je m’y refuse. Je reste ultra motivée et je pense à tous les conseils que Justine nous avait donné pour les faire partir. Et clairement, cela a été la victoire de cette course quand il est parti car j’ai vraiment cru que j’allais abandonner.

 12656508_10153374958275036_267859987_o

Une fois cette contrariété envolée, nous avons réussi à caler notre rythme à 5’20 du kilomètre avant d’enchaîner la 2ème boucle. Retour sur les faux plats et les côtes, c’est dur.

Mention spéciale pour une arrivée au mental : nous croisons les finishers qui passent la ligne d’arrivée du côté droit. Et à droite, ça monte! Je n’ai jamais terminé une course de cette manière et je flippe. Nous, nous sommes à 8,3km, nous descendons dans le sens inverse pour faire une petite boucle prés de l’église et remonter… et nous sommes déjà cuites.

On sait que le dernier kilomètre va être difficile. Ma Solen pousse autant qu’elle peut, soutenue par Teddy qui l’encourage et moi qui essaye tant bien que mal de donner une impulsion devant mais j’ai mal. J’ai mal au ventre car j’ai forcé et que j’ai le ventre vide mais j’arrive quand même à lâcher les jambes à la fin pour un finish au mental.

TBC16-CDUM_204

♦ Mon bilan

« Y’a du boulot pour la suite »

Je termine en 53 min 51 et je suis très satisfaite de ce temps. En plus il y avait du monde et la foule ne s’est pas tellement diluée donc difficile de doubler. Je me classe 855ème sur 1273 coureurs. Ce n’est pas une course où j’aurais pu approcher les 50 minutes sans y laisser quelques plumes en route. J’ai un rythme très irrégulier (Cf photo), ce qui n’est pas mon habitude, mais cela faisait un moment que je ne m’étais pas mesurée sur un tel parcours. Et même si c’est dur, j’aime bien les difficultés car cela prouve que l’on a encore du chemin à faire. Le principal est d’avoir terminé ensemble cette course avec Solen et Teddy qui nous a porté. Pour tous ceux qui souhaiteraient la faire, je peux juste vous dire que si vous n’aimez pas la monotonie des courses sur route, alors elle est faite pour vous ! Et c’est un excellent parcours pour se challenger. Enfin, il y a une super ambiance et un très bon public à Betton !

12669831_10153374957785036_508009946_o

♦ Mes prochains défis sportifs

Je pars pour un mois de OFF côté course. J’ai prévu de courir à Thorigné-Fouillard le 28 février mais je ne sais pas si je ferai le 7,5km ou le 15km. En attendant, je continue la préparation physique en accentuant sur un travail de force et dynamisme tout en travaillant ma souplesse.

Un gros merci à toutes les personnes qui nous suivent et nous encourage, c’est aussi pour ça que je me lève les dimanches matins !

Sarah

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Runner Life
    2 février 2016 at 13 h 44 min

    Bien joué car le parcours est pas facile. en tout cas tu attaque fort du talon 😉 à voir avec ton coach ça

    • Reply
      troisnenettes
      2 février 2016 at 17 h 39 min

      Merci Damien pour ce retour. Concernant l’attaque du talon, on en parle en MP si tu veux bien histoire que je comprenne. Cependant, dés le début de la course, je me suis sentie hyper lourde donc je savais que techniquement parlant, j’allais être hors jeu. Pas de posture de course, incapable d’avoir un rythme correct mais c’est à travailler. Teddy bosse pas mal avec moi sur ce point et sur le dynamisme. Encore merci.

  • Reply
    Alex
    2 février 2016 at 14 h 30 min

    Excellent résumé de course Sarah, je suis contente d’avoir terminer cette course avec toi, Teddy et Solen… Y a pas à dire le mental aide à se surpasser. La course de Betton a ses difficultés de côtes, mais de belles relances aussi pour dynamiser ce parcours compliqué mais dans une belle ambiance. Bon repos et à bientôt j’espère sur la route.

    • Reply
      troisnenettes
      2 février 2016 at 17 h 42 min

      Merci Alex, la suite pour toi ? Prochain Challenge? C’était un plaisir de te voir en tout cas.

  • Reply
    Margaux
    2 février 2016 at 19 h 12 min

    Superbe course !!! Et un mental de championne !

    • Reply
      troisnenettes
      2 février 2016 at 20 h 24 min

      Salut MArgaux et merci pour ton commentaire. Tu as fait cette course? Beaucoup de compétitions se jouent au mental 🙂 ce n’est pas toujours facile mais je n’envisage pas du tout l’abandon. Au plaisir de te lire.

  • Reply
    Celine de l'équipe "les gazelles" achv
    2 février 2016 at 20 h 18 min

    Pas mal du tout !
    Je l’ai faite y’a deux ans et j’avais trouvé le parcours vraiment dur ! Clairement pas un parcours pour faire un temps…
    Une bonne ambiance par contre.
    Le 15 kms de Thorigné est bien sympa mais très confidentiel. Vraiment peu de monde.
    Bonne continuation !

    • Reply
      troisnenettes
      2 février 2016 at 20 h 25 min

      Coucou Celine, et bien oú etais-tu cette année? Pour thorigné, on va la faire en couple (soit avec Teddy ou une amie) donc ça devrait rester sympa malgré le peu de monde! Tu y seras?

  • Reply
    Sandrine
    9 février 2016 at 15 h 11 min

    C’est très bien ! Il faut y aller par étape et surtout se faire plaisir, ce qui semble être le cas ! 🙂 Alors as-tu décidé si tu faisais le 7,5 km ou le 15 km ? 🙂

    • Reply
      troisnenettes
      13 février 2016 at 11 h 20 min

      Je ne suis pas encore décidée mais je penche pour le 15km pour attaquer les plus longues distances avant le semi de Nantes en avril.

    Leave a Reply

    error: Content is protected !!