Nos courses

Retour sur les 10km des foulées Ercéennes

Les foulées Ercéennes ont lieu chaque année la veille du 14 juillet. Il y a deux ans, j’avais pris le départ de cette course avec Elsa (Compte rendu des foulées ercéennes 2016). Cette année, c’est la dernière course de la saison 2017-2018 pour moi et c’est avec ma fille que cela se passe.

Mes impressions sur le départ

Le départ a lieu à 20h. Pour le coup, il faut faire manger Clarysse avant sinon je vais avoir des soucis en cours de route. Et m’assurer qu’elle est bien propre. Potentiellement, elle pourrait commencer sa nuit pendant la course. Seulement, je sens bien qu’elle est assez en forme.

Pour cette course, Teddy et moi courons chacun de notre côté et c’est Baptiste qui se joint à moi. En effet, je n’ai pas la prétention de dire que je serais capable de faire une course en entier seule avec la poussette. J’appréhende encore beaucoup et il fait très chaud. Je cours un peu avec elle pour m’échauffer et puis on discute un peu avec Baptiste en attendant le départ.

Quand on court à poussette, il faut toujours se placer intelligemment au départ. Pour ma part, c’est mieux d’être derrière pour ne gêner personne.

La course

Le parcours est constitué de deux boucles de 5 kilomètres. Je me rappelle quand même bien du parcours même si c’était il y a deux ans. Et je sais qu’il n’est pas si simple. J’ai d’ailleurs consulté mon tracking sur Garmin Connect en 2016 pour me rappeler de la course.

Boucle en deux temps, les 3 premiers kilomètres ne sont pas les plus faciles et après ça descend plus ou moins. Je n’ai pas mesuré l’ampleur de la tâche avec la poussette.

Au départ, on est entraîné par le rythme des gens devant et ça part fort. Au premier kilomètre, je suis déjà usée et j’ai très chaud. On préfère en rigoler avec Baptiste car le plus dur est devant nous au niveau des Landelles.

On passe le deuxième kilomètre et on aperçoit au loin la difficulté du parcours. Une magnifique côte qui va bien nous donner du fil à retordre. Baptiste est gentleman et se propose de prendre la poussette à ma place. Je ne dis pas non, mon cardio est à 180BPM. Il fait une chaleur pas possible mais les riverains assurent tout le long de la course en nous proposant de l’eau et des ravitos. Je crois même que Baptiste a pu manger du saucisson :).

Je préfère ne pas regarder devant car j’ai l’impression que cette côte ne finira jamais. Une fois terminée, je propose à Baptiste de reprendre pour qu’il puisse aussi récupérer à son tour. C’est pas encore tout plat mais c’est mieux.

Kilomètre 3, ça descend enfin ! On déroule gentiment et moi j’ai un point de côté, c’est infernal ! J’attrape un caillou, je vide l’air tant bien que mal et ça finit par passer. On arrive rapidement à la fin de la première boucle et on repasse au cœur de la course, au moment où les premiers du 5 kilomètres (partis 10 minutes après nous) arrivent. Je les envie, je me serais bien arrêtée ici !

Peu importe, on prend les mêmes et on recommence. On adopte une stratégie différente. Baptiste me pousse dans les côtes et je pousse la poussette. Ça nous fait bien rigoler en tout cas ! Clarysse décide même de jeter sa tétine en cours de route, ça tombe bien il fallait qu’on récupère un peu.

Vous l’aurez compris, cette course n’a rien de conventionnel ! D’habitude Clarysse dort et là elle fait la java, elle applaudit et elle se marre bien. Alors que nous, on a chaud et c’est dur. On pousse comme des dingues dans les côtes, et on se relaie le plus possible. La deuxième boucle passe plus vite que la première, on est dans le peloton de fin. Au loin, j’aperçois maintenant Teddy qui a terminé sa course en 40m42s. Il va nous filer un coup de main pour terminer.

Je jette un coup d’œil au chrono, on devrait terminer en moins d’une heure si on accélère un peu. On s’exécute et on franchit cette belle ligne d’arrivée en 59m46s.

 

 

Mon bilan

La dernière course de la saison c’est toujours celle qui fait un peu mal. Surtout en ce moment avec cette chaleur. Je me suis levée samedi avec plein de courbatures. Ça faisait bien longtemps. Je ne retiens que du positif. Un nouvel exercice qu’est de courir à 2 avec la poussette sans que ce soit mon conjoint. Merci à Baptiste de m’avoir soutenue.

Mes prochains défis sportifs

Place au repos. La reprise des compétitions se fera surement mi-septembre avec un nouveau défi si tout se passe bien !

Sarah

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!