Nos courses

Retour sur le trail du porteur d’eau – Elle et Lui

Le trail du porteur est une course qui a lieu le premier week-end de décembre sur la ville de Thorigné-Fouillard (35). Cette année, il y avait trois possibilités de courses : 18km, 27km et la course 10km en Duo. J’ai donc choisi de faire le 10km en Duo avec mon copain Teddy. C’est le premier trail que je fais en course officielle et une grande première à deux. Encore un nouveau challenge…

♦ Avant course :

J’ai eu une semaine atypique car je n’étais pas du tout en forme suite à une mauvaise angine qui m’a valu un forfait au 10km de Chantepie. J’avais quand même réussi à m’entrainer 3 fois dans la semaine dont 1 fois sur un parcours plus gras que la route pour tester mes nouvelles chaussures de trail. J’ai donc 28km au compteur sur la semaine ce qui semble pas mal. Je ne connais pas du tout le parcours ni la difficulté mais je me sens plutôt en forme. Dans l’ensemble, nous sommes plutôt confiants et notre objectif est de nous faire plaisir sur cette course.

♦ Mes impressions sur le départ :

 » On se fait plaisir »

12348775_10153268929750036_99078271_n

Je suis moins paniquée que sur mes autres courses. J’apprends au fur et à mesure des éditions à gérer cette angoisse. Je pense aussi que le fait d’être à deux m’a aussi apaisé. Je n’ai pas la moindre  idée de comment je vais gérer cette course. Je sais juste qu’on est 77 couples et que je veux qu’on la fasse en moins de 1h. Et en plus, je ne veux pas décevoir mon binôme qui est en forme olympique! Il ne fait pas super froid, juste humide mais la pluie est annoncée. Comme il a fait mauvais ces derniers temps, on sait que le terrain va être gras.

♦ La course

« La difficulté quand on est deux, c’est de courir à deux »

Au départ, on s’est placé dans le quart de fin se disant qu’on préférait doubler que partir comme des balles. C’est un exercice nouveau pour moi et je ne sais pas du tout si je vais avoir la ganache pour faire une super performance. La tête de course part assez vite. Les 4 premiers km sont très roulants et clairement nous avons doublé pas mal de couples à ce moment car on déroulait vraiment bien. L’entrée dans la forêt s’est faite aux environs du 5ème km. 1ere difficulté: faire attention aux racines car j’avais déjà pris un bonne gamelle en entrainement. Mais ici, le parcours restait plutôt clément. Teddy me laisse partir devant ce qui est une bonne idée car j’ai pu décider du rythme de course qui me convenait. 2ème difficulté: courir en duo avec un homme. Son rythme de croisière est surement mon rythme de course et au début on a alterné mais je sentais que c’était trop rapide pour moi.

Capture

Les difficultés de terrain sont arrivées ensuite avec les champs à vache et la gadoue tant attendue. A ce moment là, on croise aussi les coureurs du 18 et du 27 qui terminent leur parcours comme nous. Donc on se fait pas mal doubler sur des chemins assez étroits. Le 1er champ me casse les jambes et le 2ème m’a achevé (suivi d’une belle côté de campagne). J’ai clairement cru que j’allais vomir au 9ème km et mes jambes n’étaient plus là. Mais c’était sans compter l’immense aide de Teddy qui m’a porté psychologiquement et m’a poussé au delà des mes limites pour ne pas lâcher. Sans compter que notre ami le point de côté s’est invité parmi nous. J’ai quand même réussi à le faire partir en respirant bien (Merci à ma nénette Justine pour ses précieux conseils – cf article).
Au final, on s’est bien déchiré à la fin et on a sprinté comme des malades.

♦ Mon bilan

« C’est le pied »

IMG_1394

On termine en 58.19 pour 10.58km, la course faisant au final un peu plus de 10km. Je suis hyper satisfaite de notre chrono et des sensations de course que j’ai eu. Côté course, j’ai pris conscience que le trail c’est vraiment différent de la route. J’ai vu mes limites physiques. Un peu faible dans les relances et faible dans les jambes sur des terrains difficiles et instables. Nous terminons 26ème couple sur 77 inscrits. Côté perso, j’ai aussi adoré ce moment de partage sportif que j’ai pu avoir avec Teddy en dehors de la vie de tous les jours. Nous avons réussi cet exercice qui n’est pas forcément évident. Nous avons vu beaucoup de duo de disloquer en cours de route, ce qui n’était pas notre cas. Je pense que c’est une course vraiment abordable quand on début le trail et le parcours est vraiment sympa au niveau des paysages.

♦ Mon prochain défi sportif : La corrida de Cesson le 13 décembre – 10km – avec un objectif en dessous de 50minutes.

Sarah

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Seb
    13 décembre 2015 at 12 h 10 min

    Re,

    Alors combien sur la Corrida ? Moins des 50 ? Pour moi tranquille, 51 min. A bientôt surement sur d’autres courses.

    sebastien.

  • Leave a Reply

    error: Content is protected !!