Nos courses

Retour sur le relais Ouest France du Marathon Vert de Rennes

Chaque année en octobre , la ville de Rennes organise son marathon vert au profit de la fondation Yves Rocher. C’est un beau week-end de sport où chacun peut trouver une épreuve qui lui correspond : marathon, marathon duo, marathon relais, la féminine et la marche. Pour ma part et pour la première fois, j’ai participé au relais avec 4 filles du club de Saint Grégoire Triathlon dont je fais partie aujourd’hui.

Pour une fois, le but de cette article n’est pas de vous décrire comment j’ai vécu la course mais plutôt vous donner les bonnes astuces à savoir si vous voulez participer à cette belle épreuve. Le site du marathon vert est très bien fait et vous trouverez facilement toutes les informations concernant le parcours notamment. De plus, je n’ai fait qu’un relais donc mon retour ne serait pas représentatif de l’épreuve en elle même.

Pour retrouver toutes les informations pratiques sur le marathon Vert : Site du Marathon Vert.

Le principe même du marathon relais

Courir 42.195km à 5 c’est mieux non? C’est le principe du marathon en relais. Constituez une équipe de 5 personnes et lancez-vous dans l’aventure. Pour l’avoir fait, si vous le faites pour vous amuser, cela va être une superbe expérience. L’intérêt est que chaque coureur fasse son relais pour ensuite se rejointe 1 kilomètre avant la fin et terminer tous ensemble.

Les relais sont tous différents et de distances inégales. Pour le coup, il y en a pour tout le monde ! Sympa non?

C’est le moment d’organiser un apéro pour organiser tout ça et préparer le jour J !

Les informations  pratiques
  • Bien s’organiser

L’organisation fourni tout ce dont vous aurez besoin lors du retrait des dossards. 5 dossards sont fournis, un par relayeur.

  • un pass voiture pour circuler librement
  • un ticket de parking pour se garer à Hoche
  • un guide relayeur
  • un guide voiture

Chaque équipe est maître de ses trajets car il n’y a pas de navettes.

  • Les commodités

Arrivés à Cap Malo, des magasins comme Sobhi Sport ouvrent ! C’est top pour se mettre au chaud et manger un petit bout avant de courir.

Des toilettes existent à tous les points de relais. Attention cependant à anticiper vos envies de pipi car les toilettes sont souvent prises d’assaut. D’ailleurs, il y a une problématique, c’est que tout le monde a accès aux toilettes. C’est un petit point que je déplore car, nous, les coureurs sommes parfois hyper pressés avant de prendre un relais ou de repartir. Je pense qu’on devrait être prioritaires. Oui, je sais, je chipote :).

Pensez à prendre des vêtements chauds pour vous couvrir avant/après votre relais. Il se peut que vous ne courriez qu’à 12h30 !

  • La prise de relais et les SAS

Le passage de relais se fait dans des SAS bien défini par des barrières. A chaque arrivée d’un concurrent et sur la plupart des relais, les bénévoles annoncent le numéro de dossard arrivant. C’est pratique pour se préparer. L’organisation des SAS est décrite dan le guide relayeur.

L’organisation en voiture

En 2015, j’avais fait chauffeur pour une équipe qui souhaitait pouvoir se concentrer seulement sur les relais. Cette année, on avait choisit de conduire nous mêmes et d’alterner. Je pense que ça a été possible car le temps que nous mettions chacune à faire notre course nous permettait haut la main de faire le trajet. Je ne sais pas comment font ceux qui vont vite.

A noter concernant les trajets en voiture :

  • C’est très bien indiqué sur la route par des panneaux, il est donc difficile de se tromper. En plus, tout le monde va au même endroit
  • Le document d’accompagnement est très explicite. Si vous avez un co-pilote au top, ça va super bien se passer.

En gros, vous avez peu de chance de vous tromper de route.

Concernant le détails des trajets :

  • Relais 1 : Ne tardez pas trop à quitter Cap malo. Car tout le monde va faire la même chose. On est arrivé bien 30 minutes en avance sur Montgermont et ça roulait très bien. Pour repartir, pareil !
  • Relais 2 : Quelques difficultés pour quitter le parking d’Ikea – ça bouchonne un peu, il faut anticiper quand même.
  • Relais 3 : C’est plus compliqué de se garer sur Saint-Grégoire. Plus tôt vous êtes arrivés, mieux c’est.
  • Relais 4 : A mon sens, le plus difficile, il faut se rendre sur Beaulieu et ne pas perdre de temps mais c’est un des relais les plus longs donc ça passe !
  • Relais 5 : Retour en ville, sortir de Beaulieu c’est pas simple par contre ! Si votre dernier coureur va vite, il risque de vous attendre à la mairie. Il faut aller se garer à Hoche et ça bouchonne.

Enfin, dernier conseil pratique, si vous vous garez à Hoche, vous risquez de mettre du temps pour ressortir une fois l’épreuve terminée. Préférez donc une bière dans un bar !

Un grand bravo à toute l’organisation et les bénévoles qui œuvrent à la réussite de ce bel événement.

Sarah

 

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!