Nos courses

Retour sur le semi-marathon de Tout Rennes Court 2016

C’est la coutume et la course à ne pas rater à domicile : Tout Rennes Court. Il y a 2 ans, j’avais fait le 10km et l’année dernière j’avais fait le semi-marathon avec Justine. J’ai donc décidé cette année de refaire le semi-marathon. C’est une course populaire que j’affectionne particulièrement car c’est en plein cœur de la ville. J’aime l’ambiance qui s’y dégage et l’effet de foule qu’on retrouve dans ce genre de rassemblement. L’organisation est aussi très bien ficelée.

♦ Mes impressions sur le départ

Je suis sur le site depuis 9h30 le matin puisque je suis venue encourager Elsa et tous les autres coureurs que je connais. Il ne fait pas trop froid au final. Je suis venue en vélo de chez moi et je trouve que c’est un très bon exercice pour mettre les jambes en action avant la course. Une fois le départ du 10km lancé à 10h, je décide de me rendre au kilomètre 1 pour voir un premier passage des concurrents avant de rejoindre le village pour me préparer pour ma course. Je dépose mes affaires au stand de consigne et me rends vers la route du départ.

img_54261

Après un échauffement capital pour se réchauffer, je rejoins le boulevard de la Tour D’auvergne en attendant que 11h15 retentissent.

A force d’en prendre des départs, on sait plus ou moins les gérer. Il y a plus de 3 000 participants et il est toujours difficile de se frayer un chemin dans la foule. Pour cette année, pas de prise de tête pour moi, je me mets dans la file de départ au dernier moment et je pars dans le groupe de fin. Cela évite d’avoir trop chaud au milieu de la foule ainsi que les désagréments liés au fait d’être entassés dans les SAS. Chose que je déteste avant une course.

♦ La course

img_54071

La course est similaire à celle de l’année dernière à une exception près. Le parcours est un peu modifié au niveau du parlement de Bretagne. Je connais donc plus ou moins bien les difficultés. Je redoute le boulevard Jacques Cartier que je le trouve monotone et je n’aime pas trop la montée de la rue de Chateaugiron qui casse un peu les jambes.

Après avoir pris un départ intelligent (à mon allure), j’essaye de trouver mon rythme. Chose encore difficile à faire avec la foule. Il faut que j’arrive à tourner en 5’30 minutes au kilomètre et, si je me sens bien, en 5’20 minutes. Dans l’ensemble, les premiers kilomètres se passent bien. Je fais toujours attention car je redoute la pointe de côté du 3ème kilomètre qui m’arrive à chacune de mes courses. Par chance, je suis plutôt tranquille.

Les kilomètres passent vite sur la première partie du parcours qui s’effectue plus au sud de la ville. Je croise quelques participants qui suivent le blog sur les réseaux sociaux comme Perrine et un autre jeune homme qui ne s’est pas présenté. Cela nous permet de discuter un peu sur le parcours. Nous arrivons donc rapidement sur le faux plat des quais de la Vilaine avant d’attaquer les pavés du Parlement de Bretagne. Cette partie-là est complexe et nécessite d’être opérationnelle sur les relances. Arrivée au parlement, cela monte, il faut tourner à gauche, retourner à gauche, descendre vers la mairie, reprendre les quais et remonter de nouveau vers les Lices. J’ai déjà peur de la deuxième boucle. Heureusement que les copains sont là pour m’encourager sur le parcours.

img_54361

Finalement, j’arrive rapidement au 10e kilomètre en 54’12, un poil plus qu’au semi-marathon de Nantes. Je n’ai pas vraiment l’intention de faire un chrono mais j’espère quand même passer sous la barre des 2 heures.

Le 10 kilomètre bouclé, je signe de nouveau pour la deuxième partie du parcours. Je commence cependant à avoir très mal au dos et au ventre après m’être étouffée en buvant une gorgée d’eau. Rebelote sur le boulevard Jacques Cartier, que je n’aime pas plus. Arrivée au 13e kilomètre, je me rends à l’évidence, je ne vais pas tenir le rythme. Je décélère gentiment pour trouver une allure plus confortable pour mon dos capricieux. J’ai une douleur qui passe dans le bas du dos et qui descend dans la cuisse. Arrivée au ravitaillement du 15e kilomètre, je décide de franchement m’arrêter pour souffler un coup, boire et repartir du bon pied malgré la douleur.

Il reste encore la montée de la rue de Chateaugiron à faire et les dernières boucles dans le centre-ville de Rennes. Et cela n’est pas des moindres pour mon corps déjà fatigué. Mais la motivation reste intacte pour terminer. Je ne regarde plus le chrono, il faut le finir et c’est tout, peu importe le temps.

img_54331

Je peine dans les rues pavées, j’ai du mal à lever les pieds mais je m’accroche. Le plus dur est fait, le meilleur est devant. J’arrive enfin dans le couloir final. L’arche bleue Ouest France, 100 mètres avant l’arrivée, est une vraie torture. On ne sait jamais si on va devoir s’arrêter ici ou pas. L’arrivée se situe après le virage à gauche. Si vous décidez de faire cette course l’année prochaine, ne vous laissez pas berner.

J’aperçois Teddy au loin qui m’attend depuis un moment déjà, je suis fatiguée autant physiquement que moralement mais je l’ai fait. Je vais pouvoir le retrouver et savourer nos victoires ensemble (il termine en 1h34 – RP).

♦ Mon bilan

img_54391

Je boucle le semi en 2h00m52s, comme l’année dernière, après de belles douleurs (la photo parle d’elle même 🙂 ) mais de beaux souvenirs. Cette année, la météo nous a encore gâtés et les supporters étaient encore au rendez-vous. Le parcours n’est pas facile et je pense qu’après deux éditions, je privilégierais le 10 kilomètre sur les autres éditions. Histoire de me mesurer sur cette distance.

♦ Mes prochains objectifs

img_54471

Et bien pour la première fois, je n’en ai pas fixé. Je pense qu’il faut savoir être raisonnable. Sur cette année 2016, j’ai déjà fait deux semi-marathons, un 15 kilomètres, un duathlon, trois courses de 5 kilomètres et plus, et cinq 10 kilomètres. Je pense que le repos est le bienvenu pour finir l’année. Si j’ai la forme d’ici là, je ferais les 10 kilomètres de Chantepie fin novembre car j’adore cette course. En attendant, reprise des cours de sport à la salle, natation, vélo et soin du corps prévus !

Si vous voulez faire Tout Rennes Court, voici quelques conseils :

  • Ne tardez pas trop à vous inscrire car même si c’est une course gratuite, le nombre de place reste limité
  • Des consignes sont mises à disposition le jour J, vous pouvez y laisser vos affaires sans risque
  • Côté logistique, privilégiez la venue en métro ou en vélo

Sarah

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Cyrielle
    13 octobre 2016 at 15 h 01 min

    Eh ben, quelle programme sur cette année 2016! Bravo pour ta course, je suis admirative!
    Moi je n’avais qu’un objectif cette année, la Spartan Race du Castellet et comme c’étai la semaine dernière, je peux officiellement dire que je suis au repos! youhou!

    • Reply
      troisnenettes
      13 octobre 2016 at 19 h 28 min

      Merci Cyrielle, l’année prochaine alors ?

    Leave a Reply

    error: Content is protected !!