Nos courses

Retour sur le relais de Melesse – 45km

Ce samedi, nous avons décidé de participer au relais de Melesse, une course nocturne de 45km organisée par le club de la JA Melesse. Le principe est de réunir 5 ou 6 coureurs afin de courir 45km dans l’ordre suivant 10/5/10/5/10/5, en un minimum de temps. Nous avions été invités par un couple de sportifs (Virginie et Gaël) à former une équipe. C’est donc avec grand plaisir que nous avons participé à cette course dont le départ était donné à 20h ce samedi. 

La course en relais est une grande première pour nous. La course nocturne aussi. Côté organisation, le pôle central est au gymnase de Melesse. Tous les relais se font au chaud dans la salle de sport. Les coureurs du 10km font également un passage dans la salle au 5ème km ce qui anime la foule dès qu’un concurrent passe. L’ambiance est vraiment bonne : il y a de grandes tables où les différentes équipes s’installent et commencent à manger puisque chacun a amené son repas. C’est comme on dit « à la bonne franquette ». Côté équipe, nous sommes tous en forme et parés pour affronter ces 45km même si on sait que l’on a de sérieux concurrents puisque beaucoup sont des clubs.

Compte rendu de Sarah :

2016-Troisnenettesenbasket-Relais_Melesse-25

 Mes impressions sur le départ

« Il y a du niveau »

Il avait été convenu que je fasse un relais de 5km. Chose qui m’allait très bien car j’ai envie de me mesurer sur des courtes distances en ce moment. Mars est un bon mois pour moi puisque malgré quelques douleurs aux mollets, j’arrive à enchaîner les kilomètres sans trop de peine.

Concernant la course, je pars en 2e position, juste après Gaël, compagnon de Virginie, une runneuse que j’ai rencontré l’année dernière sur le macadam et que je n’ai jamais lâché. Gaël est pressenti pour faire son premier relais 10km en 37 ou 38 minutes donc je sais que je vais prendre le relais dans les premières places. Pour le coup, j’angoisse légèrement car je sais que je vais me mesurer à de bons coureurs et le but est de ne pas se laisser abattre par le niveau. Je repère le début du parcours lors de mon échauffement puis rentre dans la salle me mettre au chaud avant le départ à 20h. Côté météo, le ciel est dégagé malgré la nuit, quoi qu’il commence à faire un peu frais. Gaël arrive et me passe le relais.

 La course

« Remontée à bloc »

2016-Troisnenettesenbasket-Relais_Melesse-7

Gaël prend son départ, il passe les 5km en 18’48min. Donc je me tiens prête après son passage dans la salle. Côté sensation, mon échauffement n’était pas grandiose, j’appréhende un peu. Pour passer le relais, il faut ressortir de la salle et attendre que son équipier arrive, fasse une boucle dans le gymnase pour vous donner le brassard de relais. Je vois Gaël, je rentre à fond dans la salle et démarre ma course folle. Accompagnée par Teddy sur les premiers mètres, j’essaye de caler le rythme que je m’étais fixé soit 5 minutes au kilomètres. Je ne sais pas pourquoi mais mes jambes s’emballent toutes seules et la nuit a tendance à me faire pousser des ailes. Je contrôle ma montre, je suis à 4’30 minutes en allure et je décide de ralentir parce que je n’ai jamais couru à ce niveau. Même si c’est 5 km, il faut aller jusqu’au bout. Je retrouve Teddy au premier kilomètre dans la ville encore éclairée et continue le parcours vers la campagne de Melesse. Il est composé de légers faux plats montants, rien de bien méchant.

2016-Troisnenettesenbasket-Relais_Melesse-8

Comme je suis le deuxième relais, je n’ai aucun retour sur le parcours. Au 2e kilomètre, je suis dans la campagne la plus noire jusqu’à voir le panneau de sortie de Melesse. Et là je commence à avoir peur, pensant m’être plantée de parcours. Au final, je vois des bénévoles au loin donc je suis sur la bonne voie. Je me fais doubler par quelques hommes et deux femmes accompagnés de vélo mais je suis quasiment au maximum de mes capacités et en plus je suis seule. J’ai calé mon rythme à 4’35 au km, je sens quand même que j’approche de la zone rouge. Le temps passe vite, la nuit à un pouvoir sur ma forme : j’ai envie de lâcher les jambes et je suis assez sereine. Les bénévoles sont encourageants. Je reste régulière, le final de la course se fait dans la ville.

Au 4e kilomètre, on fait le tour du complexe sportif, le parcours commence à monter un peu et se fait un peu moins rectiligne. Dans ma tête, ça ne fait qu’un tour, j’ai bossé dur pour gagner en puissance dans les jambes et attaquer ces côtes, donc pas de difficulté majeure. 500 mètres avant l’arrivée, j’active encore un peu, je remets du fioul dans mes gambettes et j’attaque une dernière fois pour finir en sprint dans la salle et passer le relais à Virginie pour le 10 km. Ensuite, je me repose le temps de sa course pour repartir avec Elsa qui fera l’autre relais 5 km. Plutôt que de rester dans la salle à attendre, je préfére aller en accompagnement. En plus c’est bon pour la récupération.

temps 1

 Mon bilan de course

« En route vers le Semi de Nantes »

Je termine le 5 km en 23’33. C’est mon deuxième meilleur temps sur cette distance cette année. Cela me conforte, car cela veut dire que je progresse encore et qu’il m’en reste un peu sous le pied. J’ai beaucoup aimé la partie course autonome sur mon relais et la course à deux avec Elsa. Cela m’a permis aussi de récupérer sur la deuxième partie et d’avoir encore des jambes le lendemain. En plus de ça, j’ai passé un vrai moment complice avec Elsa qui a superbement bien géré sa course.

 Mon prochain défi sportif

Le 20 mars à Rennes pour la Rennaise – Vanilla fitness : je prendrais le départ du 7,5km. Mon objectif est de travailler encore sur ma VMA sur des distances courtes où je peux me faire plaisir. En parallèle, je reste sur la préparation du semi de Nantes qui aura lieu le 17 avril.

Compte-rendu d’Elsa

Mes impressions sur le départ

« Ne pas perdre le rythme »

J’ai décidé de faire le relais de Melesse avec Sarah, Teddy, Virginie et Gaël car au moment de s’inscrire, il leur manquait un dernier coureur pour faire un 5km. N’ayant pas chaussé les baskets depuis la course de Saint-Armel du 21 février, qui était elle-même un 5km, je me suis quand même lancé le défi de la faire, mon tibia douloureux commençant à guérir petit à petit. Je prends le relais n°4, donc mon départ se fait juste après les 10km de Virginie. Avant nous ont déjà couru Gaël et Sarah, et le chrono a déjà bien tourné. Je prends le relais à 22h00, et cela me parait bien inhabituel de courir à cette heure-ci, mais c’est un nouveau défi.

Sarah décide de prendre le départ avec moi, pour être mon suiveur (ou mon chien d’aveugle 😉 ), son but étant de me booster, m’aider à tenir le rythme et me pousser à finir la course dans les meilleures conditions. Autant dire qu’elle a rempli son rôle à la perfection, car je suis arrivée pleine d’énergie pour passer le relais à Teddy.

La course

« Courir en regardant les étoiles, quel pied ! »

J’avais pour habitude de courir de nuit en ville lorsque je travaillais encore en agence et que je rentrais tard du travail, mais les endroits où je m’aventurais étaient toujours éclairés. Courir sur un parcours où l’on est complètement dans le noir permet de décupler ses autres sens et j’ai trouvé ça génial ! Bizarrement, c’est dans cette partie du parcours que j’ai commencé à accélérer le rythme, le cardio et le souffle étant bons, je me dis que je peux encore pousser, puis sur 5km, techniquement les jambes suivent sans problèmes. Je ne ressens aucune douleur au niveau de mon tibia droit, mes jambes ne sont pas lourdes (un des autres avantages à courir de nuit quand il fait plus frais 😉 ), je peux pousser et on déroule dans toutes les descentes.

Le premier km est en faux plat, mais pas méchant du tout, et l’on passe une rue où l’on fait demi-tour au bout. Quelques concurrents nous doublent, mais cela ne me fait ni chaud ni froid, je suis dans ma course. Sarah cale le rythme mais me laisse quand même gérer si je ressens le besoin de ralentir. Ayant déjà couru le parcours avant moi, elle connait les zones où les jambes devront plus travaillé ainsi que les passages un peu difficiles, mais globalement le parcours est très roulant, tellement agréable que je n’ai absolument pas vu le temps passer.

2016-Troisnenettesenbasket-Relais_Melesse-18

Nous entamons la partie en rase campagne à partir de 1,5km, et l’on court au milieu d’un magnifique ciel étoilé pendant environ 1,5km. Le panneau 3km est passé, la moitié de la course est pliée et je suis vraiment bien. Sarah fait même des petites vannes aux accompagnateurs vélos des coureurs qui nous doublent 😉 . La course est vraiment bon enfant, quelques personnes nous encouragent sur le bord de la route ce qui permet de re-motiver les troupes aussi. On re-rentre ensuite dans Melesse à partir de 3,5km, donc autant dire que le reste du parcours va être assez rapide. Le dernier kilomètre tourne pas mal, heureusement (et merci Coach 😉 ), on a travaillé les relances en virage et en côte au club, donc j’aborde les virages assez facilement pour ré-attaquer derrière. Dernière descente avant la montée finale, et heureusement je m’étais entrainée dans cette dernière côte lors de l’échauffement afin de voir ce qu’elle valait. Les derniers 400m sont là, je décide d’attaquer dedans car je sais qu’il m’en reste dans les jambes. Je file comme une flèche jusqu’au passage de relais où je le tends fièrement à Teddy ! Les 5km sont pliés, je suis fière !

Mon bilan de course

« Pas si mauvaise que ça finalement »

J’étais pas mal stressée avant de prendre le relais, je me disais « allumer la lampe frontale, connecter le GPS de la montre et la lancer, prendre le relais, partir… oulala », beaucoup de choses à penser et puis finalement on s’en fiche, on part sans se poser de question, les gestes se font machinalement. Je suis agréablement satisfaite de moi, je ne bats pas mon record sur Saint-Armel mais ce n’était pas le but, je faisais cette course avant tout pour le plaisir de courir en équipe, et pour le plaisir de rechausser ENFIN les baskets ! Je passe donc le relais en 31min et 13 secondes, sur un super rythme tenu grâce à ma coach ! Bravo à mon équipe, on s’est bien défendu et on a tous bien couru !

Capture d’écran 2016-03-13 à 18.35.05

Mes prochains défis sportifs

Je continue ma période de « repos actif » pour le moment, donc training à la salle et natation pour le cardio. Je prévois quand même le 10km des Foulées de Noyal sur Vilaine le 17 avril, car ce jour là j’aurais 25 ans et je compte bien battre mon record personnel qui est de 1h07 (10km de Chantepie). Mais avant cela, je prends des vacances car je l’ai bien mérité !

Notre équipe se classe 39ème sur 85 en 3h26m42s avec des temps très bons pour tous.

R1 : Gaël – 10km – 37’12
R2 : Sarah – 5km – 23’33
R3 : Virginie – 10km – 52’58
R4 : Elsa – 5km – 31’13
R5 : Teddy – 10km – 43’01
R6 : Gaël – 5km – 18’48

Merci à toute l’équipe pour ce superbe moment de partage.

Elsa et Sarah

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Thierryobjectifmarathon
    18 mars 2016 at 19 h 28 min

    23:33 … joue le 3 au loto il y a des chances qu il sorte 😉 en plus les autres temps sont excellents avec en prime un 43:10 sur 10km… que 39eme… la course était donc très très relevée énorme bravo à vous tous

  • Reply
    Thierryobjectifmarathon
    18 mars 2016 at 19 h 30 min

    Et le premier et dernier relais…. ouah !

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Content is protected !!