Nos courses

Retour sur les Foulées de St-Armel – 5km

L’association « Les pieds s’en mêlent » organisait ce dimanche 21 février 2016, les Foulées de Saint-Armel (35), avec la possibilité de partir sur un 5 ou un 10km. Pour ma part, j’ai pris l’option du 5km pour la courir avec mon papa, qui l’avait déjà faite l’année passée. Puis comme nous nous entrainons dans le même club tous les samedis matins, on avait envie de se faire une course en famille au moins une fois 😉

Pour les personnes qui n’osent pas encore se lancer sur des parcours comme des 7,5km ou des 10km, c’est une course agréable, presque uniquement sur route et avec peu de difficultés. Malheureusement, lors de ma dernière sortie d’entrainement, la vieille douleur au tibia que je pensais avoir vaincue cet été était de retour, et m’a empêché de m’entrainer une quinzaine de jour avant la course. Autant dire que je suis arrivée sur la ligne de départ avec une appréhension comme jamais, parce que je savais que ça allait être dur. Retrait des dossards le matin, et hop, direction la ligne de départ.

Mes impressions sur le départ

 « Je ne suis pas prête… »

On est très peu à prendre le départ de la 5km, mais d’un côté ça me plait bien, pas de bousculades et c’est à « la bonne franquette ». Les plus pressés se placent devant, et je croise quelques personnes qui connaissent le blog, c’est sympa ! Je pars donc avec mon papa et Lucas, le neveu du coach-président du club 😉
Top départ, on lance les chronos et on est partis. Malheureusement pour moi, on est partis trop vite (enfin le rythme convenait bien à mon papa 😉 ), et je l’ai payé à partir de 2,5km.

La course

 « Ça va être dur de finir mais on va finir ! »

La crève m’ayant rattrapé pendant le week-end et toute la fatigue accumulée au travail en me levant à 6 heures tous les matins aussi, je me sentais lourde et peu en forme. Pas de cardio, des raideurs dans les jambes et je ne vous parle même pas des trois points de côté d’un coup. Heureusement, j’ai un super coach mental qui m’accompagne et on pousse quand même, histoire de bien terminer la course.
Le parcours est très roulant, peu de difficultés. Un peu de faux plat sur la fin, mais très facilement gérable en tirant un peu sur les bras.
On a terminé la course en 31’12, on aura malheureusement pas battu le record de mon papa de l’année dernière qui était de 29’55, mais on aura eu le mérite de la terminer côte à côte et ça, c’est top !

Mon bilan

 « Je ferais mieux à la prochaine. »

Très mitigé. Je n’étais pas dedans, pas prête, fatiguée… donc j’aurais clairement pu faire mieux en étant en meilleure forme. Mais je suis contente quand même de l’avoir faite malgré mon tibia fragilisé et toute la fatigue accumulée. Et quand les amis et la famille viennent t’encourager, ça donne la patate !

Saint-Armel

Mes prochains défis sportifs

Je devais courir la Thoréfoléenne (7,5km) le 28 février, mais j’ai préféré déclarer forfait. Pour le moment, je ne fixe pas de dates, je préfère me remettre sur pied avec un gros travail de renforcement musculaire au niveau des jambes et surtout des pieds, apprendre à avoir une bonne foulée de course avec les coachs, et ensuite on verra. Mais je compte sur mes deux nenettes pour fouler le bitume et améliorer leurs perf’ !

Merci à Sarah, de s’être levée tôt pour assurer le rôle de supportrice-photographe en chef 😀

Elsa

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Alex
    23 février 2016 at 15 h 39 min

    Bravo Elsa d’être allé jusqu’au bout !!! J’espère que tu vas vite te remettre des tes douleurs au tibia…. J’ai connu ces douleurs l’année dernière, j’ai changé mes chaussures, je m’hydrate d’avantage et j’écoute plus mon corps. Si je sens que la fatigue arrivé, je remplace ma sortie par une séance d’aquajogging : pas d’impact et donc pas de douleur au tibia tout en travaillant le cardio. Je te souhaite de te rétablir vite pour partager d’autres courses avec ton papa. Bisous

    • Reply
      troisnenettes
      23 février 2016 at 15 h 40 min

      Merci Alex ! En effet, je parviens désormais à me raisonner quand je sens que la douleur arrive : moins de course, plus de repos et une meilleure hygiène de vie. J’espère être remise sur pieds rapidement pour tenir mon objectif annuel 😉 et qui sait à bientôt sur une course ?! 😉
      Elsa

  • Reply
    Thierryobjectifmarathon
    25 février 2016 at 15 h 40 min

    Belle course. j’aurais aimé faire un run à coté de quelqu’un de ma famille comme toi. Bon repos après la reprise de l’entrainement. L’année est encore longue

    • Reply
      troisnenettes
      26 février 2016 at 6 h 25 min

      Merci Thierry ! En effet, courir avec quelqu’un de sa famille est un super moment, ça renforce les liens 🙂
      Oui l’année est longue, il va falloir se ménager.

  • Reply
    Sarah
    25 février 2016 at 21 h 20 min

    Belle course quand même malgré ta douleur. Repose toi bien et félicitation encore pour avoir fait ce beau parcours en compagnie de ton papa

    • Reply
      troisnenettes
      26 février 2016 at 6 h 25 min

      Merci Sarah. J’ai eu de la chance, mon tibia m’a laissé tranquille pendant la course mais j’ai quand même lutté pas mal 😉

    Leave a Reply

    error: Content is protected !!