Grossesse

La rééducation du périnée pour mieux reprendre

On en parle beaucoup après la grossesse, c’est presque le pass pour reprendre le sport : c’est la rééducation du périnée et abdominale. En effet, cette rééducation ne doit pas simplement se résumer à celle du périnée mais à l’ensemble des muscles qui soutiennent les organes dans l’abdomen. Qu’on soit pour ou contre et mon avis sera très tranché en la matière, on doit la faire avant d’envisager de rechausser ses running.

Principes de base

La rééducation du périnée est prescrite par les sages femmes qui vous suivent après l’accouchement quelques soient les « séquelles » subies après. Elle est, souvent, à débuter 6 à 8 semaines après le jour J.

Le nombre de séances, ou la nécessité de la faire, ou pas, est à juger par le professionnel qui vous suivra pendant vos suites de couche. Les 10 séances comprises dans la rééducation sont remboursées à 100% par la sécurité sociale, ce n’est donc pas une excuse pour ne pas les faire. Pour les séances supplémentaires, elles seront prises en charge à 60%.

Comme énoncé plus haut, lors de ses séances, on s’intéresse au périnée, aux abdominaux mais aussi au dos de la femme.

Les fausses idées reçues
  • Un accouchement par césarienne n’implique pas de rééducation : en effet, le périnée ne souffre pas seulement pendant l’accouchement mais aussi pendant les 9 mois précédents en supportant le poids du bébé. Ce n’est donc pas un argument complètement recevable.
  • Plus je suis sportive et plus j’ai de chance d’y échapper : on a tendance à penser que les sportives ont des périnées toniques ou musclés plus que les autres. Ce n’est pas tout à fait vrai en définitive. Ce n’est pas parce qu’on est musclée que notre périnée sera intact et ne va pas souffrir pendant la grossesse et après.
  • J’ai accouché et on m’a dit que mon périnée était intact donc je peux me passer de la rééducation: intact oui mais qu’en est-il de sa qualité ? Est-il toujours aussi tonique ? Soutient-il toujours aussi bien mes organes ?

En somme, si vous avez le moindre doute, seule une consultation avec la sage femme pourra vous éclairer.

Quid de la pratique sportive en attendant

Faire du sport n’est pas interdit sans avoir fait la rééducation. On ne me l’avait pas interdit. Cependant, il apparaît évident que l’on ne va pas se remettre à la course à pied ou au basket une semaine après. Tous les sports qui sollicitent fortement les abdominaux et le périnée sont à proscrire tant que l’accord n’a pas été donné par la sage femme. En moyenne, il faut attendre à minima trois mois.

En attendant, la marche reste conseillée pour la circulation sanguine et éviter les risques de phlébite. Il ne faut pas y aller de façon intensive non plus. Si vous sentez une lourdeur dans le bas du ventre quand vous marchez, il faut ralentir ou s’arrêter. Le risque principal est la descente d’organes.

La piscine et le vélo sont aussi des activités que l’on peut reprendre dès que la forme physique est là tant que la pratique reste normale. On ira pas monter un col par exemple …

Alors, comment cela se passe ?

Il existe beaucoup de techniques pour rééduquer le périnée. Le but est de mesurer la capacité de votre périnée à jouer son rôle de muscle : contraction, maintien, force. Ces séances servent aussi à prévenir des éventuels complications pour la suite. Le périnée qui est un muscle va aussi vieillir avec le temps. Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que la grossesse n’est pas la seule responsable de son usure. En effet, nos mauvaises postures et pratiques quotidiennes y sont aussi pour quelque chose. Ces séances servent donc aussi à repartir du bon pied avec une palette d’outils.

Voici les différentes méthodes possibles :

  • La rééducation manuelle : avec les doigts ou sonde, la sage femme vous guide sur des exercices à faire en stimulant de périnée avec les doigts ou une sonde
  • La rééducation via électro-stimulation
  • La rééducation sans intrusion : il existe des méthodes non intrusives pour la rééducation (visualisation, étirements, gym hypopressive ..)

Le nombre de séances peut varier selon la nécessité ou non de les faire.

Retour sur le massage du périnée et la rééducation

Arrivées au 9ème mois de grossesse, la sage femme pourra vous inviter à commencer les massages du périnée pour le préparer à la venue de bébé. Le but est de le tonifier, de le détendre mais surtout d’en prendre conscience pour éviter les déchirures. A mon sens, c’est cette prise de conscience qui est essentielle pendant et après l’accouchement. Je ne sais pas si c’est dû à cela mais je n’ai eu aucune déchirure pendant l’accouchement car je sentais vraiment mon périnée pendant la poussée.

Ces massages sont à effectuer matin et soir entre 3 à 5 minutes. vous pouvez trouver de tutos sur youtube, je m’étais aidée de celui-ci : Massage du périnée

Pour que cela fonctionne, il ne faut pas voir les choses comme quelque chose de sexuel ou de très intime. Dites-vous que le périnée est un muscle comme les autres !

Pour la rééducation, je suis passée par ma sage femme qui a évalué le nombre de séances nécessaires. J’ai commencé 7 semaines après l’accouchement. Au total j’en ai fait trois, avec une belle palette d’exercices de visualisation à continuer par la suite. C’était ludique et efficace.

Après cela, quand vous tousserez, éternuerez ou porterez quelque chose, vous penserez toujours à votre périnée 🙂 .

Sarah.

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!