Grossesse

Quels sports pendant la grossesse ?

En tant que femmes sportives, nous serons toutes, plus ou moins, touchées par cette problématique. À savoir comment conjuguer une grossesse heureuse et l’envie de conserver une activité sportive. J’avais abordé, dans un précédent article, l’appréhension de faire du sport à l’annonce de la grossesse. Il est maintenant temps de découvrir quels sports il est conseillé de faire ou pas.

La question des abdominaux

La question de faire des abdominaux pendant la grossesse est souvent posée et le débat est large sur le sujet. Il semblerait que le fait d’avoir des abdominaux bien fermes puisse rendre l’accouchement plus efficace et moins douloureux.

Cependant, il valait mieux les travailler avant de tomber enceinte car faire des abdominaux pendant la grossesse n’est pas la meilleure des choses à faire selon moi. Vous pouvez en faire mais au final il n’y a pas grand intérêt. Il vaut mieux impliquer un travailler abdominal en faisant du gainage et en cherchant à travailler les muscles en profondeur. Il faut clairement bannir tout travail classique d’obliques ou encore de crunch. Le bloc abdominal dont il faut continuer à prendre soin est le transverse.

Il faut aussi savoir que le périnée va être mis à rude épreuve pendant la grossesse et l’accouchement et que faire des abdominaux fait pression sur le plancher pelvien.

En conséquence, je recommande vivement de ne pas en faire, mais cela ne reste que mon avis. Au début de ma grossesse, je n’en ai plus fait pour la simple et bonne raison que le ventre est suffisamment mis en tension pour avoir envie en plus de faire pression avec une série d’abdos. Les abdominaux, c’était avant. En attendant, on opte pour des méthodes hypopressives comme évoqué dans un précédent article.

La course à pied

Je me suis toujours demandée comment je réagirais le jour où je serais enceinte et le jour où je l’ai su, j’ai réagi complètement différemment. Dans ma tête, c’était clair, je ne stopperai pas de suite. Et puis au final, j’ai stoppé net car j’étais trop fatiguée et beaucoup moins motivée. De plus, je suis tombée enceinte à la fin de l’automne, moins motivant. J’ai donc repris au début du second trimestre.

Dans un hors série du joggeur, j’ai lu un article très intéressant sur les femmes et la course. Dans cet article, une jeune femme racontait qu’elle s’était rendu compte de sa grossesse au bout du 5ème mois et que le bébé était né en parfaite santé à terme. Alors rassurons-nous, il y a des possibilités pour concilier les deux mais il faut bien garder en tête que nous sommes toutes différentes.
Aucune étude n’a démontré, à ce jour, un lien entre la course à pied et une éventuelle fausse couche, accouchement prématuré voire même rupture de la membrane. Il a même été prouvé que la course à pied pouvait avoir des bénéfices car elle permet de maintenir une bonne circulation sanguine et de réguler la prise de poids.

Il n’est donc pas déconseillé de continuer la course à pied pour les femmes qui ont déjà l’habitude de courir 2 à 3 fois par semaine avant grossesse. Vigilance cependant à réduire la vitesse de course et la durée. Préférez la course en endurance fondamentale et bannissez le fractionné. Si vous n’étiez pas une aficionado de la course avant grossesse, n’allez pas faire des sorties pendant ! Optez plutôt pour de la marche active.
Cependant, demandez un avis du médecin avant tout. Et si votre corps vous donne des signaux (saignements, perte de liquide amniotique, douleur pelvienne, etc.), c’est non négociable, on arrête !

Et côté bébé, aucun problème ! Ce qu’il faut bien garder en tête, c’est que le bébé reste prioritaire ! Donc si quelqu’un se met en danger, c’est surtout nous avant tout.

Les sports collectifs

Vous faites partie d’une équipe de sport et vous vous demandez comment vous allez faire pour dissimuler votre grossesse. Il est déconseillé voire même interdit de pratiquer les sports collectifs tels que le basketball, le football ou encore le handball. Il faut éviter tous les sports où le risque de chute, de coups ou de secousse est fort. Une femme enceinte n’a plus le même centre de gravité. Le risque de chute est donc plus important. Et c’est dangereux pour le bébé comme pour la maman.

Et les autres sports?

La danse
Pratiquer la danse n’est pas interdit. La danse fait partie des sports que l’on peut pratiquer durant toute sa grossesse. Ce qui va être le plus gênant reste au final de composer avec ce nouveau corps qui change et qui nous empêche de faire certains mouvements. Au revoir notre amie la grâce pour quelques temps….

L’équitation
La réponse n’est pas toute faite. J’aurais tendance à penser que le risque de chute d’un cheval est important et qu’il n’est pas conseillé de pratiquer le cheval. Il semblerait que pendant les trois premiers mois, il soit interdit de monter à cheval car une chute pourrait être dangereuse. Cependant, le deuxième trimestre semble plus propice à la pratique car la maman a réellement conscience de son corps et donc peut aborder les choses avec plus de sérénité mais j’y crois moyennement. En revanche, interdiction formelle en fin de grossesse.

La natation
On dit oui oui et oui. C’est le sport par excellence à pratiquer pendant sa grossesse. Elle améliore la circulation sanguine, favorise le tonus du corps et la relaxation. L’avantage de ce sport est que le ventre arrondi n’est pas gênant puisqu’on se sent toute légère dans l’eau 🙂 . Et optez pour l’aquagym.

Le sport en salle
Vous pouvez continuer à pratiquer le vélo, le vélo elliptique, le stepper, etc. Côté cours collectifs, optez pour des cours orientés gym douce (stretching, body balance, etc.) et adaptez vos efforts. Oubliez complètement les cours à charge de type Body Pump. De toute façon, on sera incapable de faire des pompes qu’on se le dise 🙂 . Évitez les cours à forte intensité cardio de type RPM (même si je vous confirme que certaines l’ont déjà fait). Il faut bien garder en tête que les capacités baissent de 30% par trimestre !

On résume

La grossesse se décompose en 3 temps forts. Trois trimestres où il faudra adapter sa pratique en fonction des déconvenues de la grossesse. Nos capacités physiques seront réduites, car oui, on est plus toute seule ! Bien consulter l’avis d’un spécialiste avant de s’aventurer dans un marathon du sport. Et surtout, profitez !

Sarah

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!