Santé

Quel processus pour guérir une blessure

Quand on débute un sport, on sait que l’on s’expose plus à un risque de blessure. Le corps va être mis à rude épreuve dans la pratique de la compétition à différents degrés. Il faut donc être vigilant et bien s’entourer pour régler au mieux les petits bobos du quotidien. Nous avons eu la chance de participer sur Rennes à un débat axé sur quel praticien pour quel bobo ? On vous dit tout sur ce que l’on a appris grâce à l’intervention de Jacqueline JAN (Docteur spécialisé dans traumatologie du sport) et Joachim DOMENECH (Masseur-Kinésithérapeute).

Le B.a.-ba : j’apprends à me connaître

Quand on débute la course à pied et que l’on est largement influencé par son environnement, on aurait tendance à penser qu’il nous faut à tout prix le pack d’entrée de tout bon coureur : de super chaussures fluo, un super tenue technique, des semelles et un ostéo ou un kiné.

Détrompez-vous, avant tout chose, pour bien pratiquer une activité sportive il faut déjà valider deux points : une bonne alimentation et un bon sommeil réparateur. Sachez par avance que si vous êtes défaillants sur ces deux points, vous vous exposez à des risques : mauvaise récupération ou encore fatigue générale. Ces deux seuls critères pourraient expliquer une baisse de régime ou encore une blessure.

En  conséquence, avant toute intervention extérieure, faites une auto-analyse. Ai-je une qualité de vie qui me permette de pratiquer ce sport ? (certains sports comme la course à pied sont assez exigeants). Mon quota de sommeil est-il suffisant ? Mon alimentation est-elle adaptée ?

Gardez bien en tête que dans le traitement d’une blessure, le plus important est la recherche de la cause alors apprenez à vous connaître et apprenez à vous auto-critiquer avant de passer à la case traitement du problème. Allez voir votre médecin avec des éléments pour le guider dans la recherche de la pathologie.

Le processus de traitement de la douleur et de la blessure

Si vous avez mal quelque part, le premier réflexe est donc d’appeler votre médecin généraliste qui pourra dans un premier temps établir un premier diagnostic sur votre état général de santé. Il est important de bien faire valider que vous êtes avant tout, en parfaite santé avant d’aller chercher une cause de blessure autre. Ensuite, selon son diagnostic, il sera bon de préconiser un traitement  différent dispensé par une autre personne, plus spécialisée.

Ne cherchez pas à vous auto guérir ou vous auto-médicamenter en allant sur les forums ou en magasin en pensant qu’un simple changement de chaussure pourra régler votre blessure. J’ai travaillé pendant 4 ans dans une grande enseigne de sport et nous étions de trop nombreuses fois confrontés à cela : « j’ai mal au genou alors pensez-vous que je dois changer de chaussures ? » Nous ne sommes pas qualifiés pour vous répondre.

Quand vous vous rendez chez votre médecin, donnez-lui tous les éléments dont vous disposez pour l’aider à vous soigner ou vous orienter. Le domaine d’activité est tellement large que les médecins généralistes ne sont pas toujours à même de pouvoir vous trouver une solution et surtout il aura plutôt la capacité à vous soulager que vous guérir dans le cadre d’une blessure sportive. Dans la plupart des cas, les médicaments soulagent mais ne guérissent pas.

C’est donc par la suite que le kiné ou encore l’ostéo peuvent intervenir. Ils établiront le plan d’attaque pour vous guérir. Ce plan aura une efficacité, si et seulement si, vous respectez les préconisations qu’ils vous donnent.

Ostéo, kiné, chiro… la palette est large, je suis perdu

Les professions qui soignent les bobos du coureur sont larges et on aurait tendance à s’y perdre. La première étape quand vous cherchez un professionnel de santé de ce type est de demander à votre médecin s’il a quelqu’un à vous recommander dans son réseau. On en a parlé lors du débat mais la communication entre le médecin et le professionnel qui va vous soigner est essentielle !

Ensuite, faites marcher le bouche à oreille en demandant à vos amis ou vos coéquipiers si vous faites partis d’un club. Il n’y a rien de mieux parfois que la réelle expérience des autres pour avoir un avis sur un praticien.

N’hésitez pas à vérifier les avis et les références de ce praticien, voire même lui demander de vous présenter ses diplômes. En fonction de ce que le professionnel vous applique comme soins, assurez-vous qu’il a les qualités pour le faire et qu’il a les droits. Enfin, bannissez les professionnels qui prennent plusieurs patients en même temps et n’hésitez pas à poser des questions sur ce qu’il fait. Il n’y a pas de questions bêtes et en plus vous en sortirez plus cultivés. Cela m’arrive de demander à mon kiné « mais dis-moi tu fais quoi là ? » ou « c’est quoi ce muscle ? ». Au moins après, je peux jouer la brillante auprès de mes collègues 🙂

La mode du moment est de traiter une partie du corps pour en soigner une autre. Comme toutes ces théories qui disent que votre cheville peut vous faire souffrir à cause de vos dents. C’est possible mais n’oubliez pas avant tout que le problème doit aussi être traité à son essence.

Enfin, si vous vous posez la question de savoir si vous devez consultez un ostéo ou un kiné, sachez que le débat est large et ouvert. Les deux professions sont complémentaires. Le mieux reste de faire confiance à votre médecin ou à une personne de confiance qui consulte déjà. J’aurais tendance à dire, allez à l’essentiel, ne vous compliquez pas la vie avec des professions dont vous avez appris le nom la veille car votre collègue vous a dit qu’il avait fait cela et que ça avait super bien marché.

Pour résumer, avant même d’aller consulter ou de vous affoler en pensant que vous avez une blessure, écoutez-vous. Accordez-vous une phase de repos et avisez. Parfois, votre corps envoie juste quelques signaux pour vous dire qu’il est fatigué. C’est, par la suite, si vous appuyez trop sur la machine que votre corps va vous dire « je t’avais prévenu » et vous mener vers la blessure.

Sarah

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!