Santé

Quand sport et grignotage ne font pas bon ménage

Une séance de sport pendant la pause déjeuner, et on est super fier(e) de nous. On mange notre déjeuner, et à 16h… catastrophe ! On a englouti tout le paquet de gâteaux acheté entre midi et deux. Je vous parle de ça car moi aussi, j’ai beaucoup de mal à résister à ces tentations permanentes. Je travaille à la maison alors imaginez… tout est à portée de main !

Sur le moment, on se sent mieux. Mais on ruine tous nos efforts de la journée, et les kilos, eux, sont bien contents de retrouver leur place sur nos hanches… Le grignotage est vraiment une (très) mauvaise habitude et il faut la bannir au plus vite ! (Je vous rassure, je me le répète en boucle touuuus les jours). Mais dès lors que l’on arrête de manger à n’importe quelle heure, on élimine plus vite qu’on ne le pense.

Pourquoi le grignotage, c’est le mal !?

Parce que bien souvent, quand on est sujet au grignotage, on ne mange que des choses qui font exploser le compteur calorique. Gâteaux, bonbons, pâtisseries… Seulement, après manger, notre estomac a besoin de repos. Si l’on mange toutes les heures, il n’en aura pas ! Et cela peut donner des problèmes digestifs (douleurs à l’estomac…). Il est donc important en premier de ne pas grignoter pour notre santé et puis en second temps pour notre bien être (afin d’éviter un surpoids).

Dans mon cas, lorsque je suis stressée par le travail, les rendus de dossier… ou tout simplement lorsque mes hormones me jouent des tours, j’ai tendance à manger tout ce qui me passe sous le nez. Sucré comme salé. Ne me laissez surtout pas entrer dans un supermarché dans ces moments là…

Pourquoi est-ce que l’on grignote ?

Souvent, on grignote lorsque l’on est fatigués, stressés ou que l’on s’ennuie. Si l’on est fatigué(e)s, c’est que l’on a mal ou peu dormi. Or, bien dormir aide à limiter les fringales et nous permet de mieux tenir toute la journée.

En cas de stress, le grignotage va nous réconforter, et nous apporter une sensation d’apaisement et de bien-être. Le sucre peut faire figure de refuge lorsque l’on va mal. Dans un article paru dans Madame Figaro le Dr Laurent Chevalier confie avoir observé que « les personnes attirées par les saveurs sucrées ont souvent une plus grande fragilité émotionnelle que celles attirées par le salé. ». Yoga, méditation et exercices pour se déstresser vont être nos meilleurs alliés !

10 astuces et habitudes pour se « désintoxiquer » du grignotage

Astuces que j’essaie coûte que coûte de mettre en place au quotidien, donc testées et approuvées ! Si jamais vous avez des astuces simples et efficaces à partager, n’hésitez pas à les partager en commentaires !

♦ S’hydrater. J’ai systématiquement une bouteille d’eau sur mon bureau depuis quelques semaines, ou une tasse de thé. Boire de l’eau vous coupera l’envie de manger, ça occupe les mains et ça remplit l’estomac. En plus de ça, vous remplirez votre quota d’un litre et demi par jour !

♦ 3 à 4 repas par jour. Petit déjeuner, déjeuner, collation et dîner. LA BASE ! On ne saute pas de repas, car 1. ça ne fait pas maigrir (au contraire), et 2. cela appelle le grignotage.

♦ On mange équilibré. Un repas équilibré c’est : des protéines (animales ou végétales), des féculents et des légumes. On évite les fruits en fin de repas, car ils stagnent dans les intestins, ça ballonne et leur taux de sucre augmentera trop rapidement et… patatra : grignotage ! Vous pouvez finir votre repas par un carré de chocolat noir (70% de cacao minimum) si vous voulez une petite « touche sucrée », ou un thé.

♦ Prendre le temps de manger. On a pas un train à prendre, on est pas aux pièces… Alors on se pose, et on mastique ! On atteint son point de satiété et tout est parfait 🙂

♦ Manger à heures fixes. Dans la mesure du possible bien sûr. Vous avez faim à 19h30 ? Il vaut mieux dîner à cette heure plutôt que de grignoter avant le repas.

♦ Boire du thé. C’est comme boire de l’eau, mais en mieux ! 😉

Une collation saine. Exit les cookies de votre collègue ou les traditionnels pains au chocolat du vendredi. On met dans oléagineux dans son sac (amandes, noix, noisettes…) ou un fruit. Si vous choisissez la banane, sachez que plus elle sera mûre (noire), plus son indice glycémique sera élevé (sucre rapide).

♦ Consommer des fibres. Cela tient au ventre, et vous évitera la fringale de 15h.

♦ On s’occupe l’esprit. Comme je le disais plus haut, on grignote souvent par ennui. Comme une envie de cigarette, on sort s’en griller une. Pour arrêter, on remplace le geste. Une envie de grignotage, c’est exactement pareil. L’envie apparaît ? On sort prendre l’air, parler à un(e) collègue, lit un livre, appelle un proche. On se change les idées et ça passera tout seul !

Changez vos habitudes. Casser la routine et les codes ! Au petit déjeuner, on opte pour les oeufs brouillés (validés, on tient jusqu’à 13h facile !). Pour éviter la fringale après un déjeuner, on dit non au dessert (bon ok, pas chez mamie). Le soir ? Protéines et légumes uniquement, et on digère avec une infusion. L’alcool, bien sûr… avec modération (car c’est ultra sucré !).

Voilà mes petites astuces que j’essaie tant bien que mal de mettre en place au quotidien. On a le droit de craquer, bien sûr, mais sans en faire une habitude.

Des astuces à partager ?

Elsa

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Emilie
    16 février 2018 at 14 h 42 min

    Aller se brosser les dents quand on a envie de grignoter, plus du tout envie de manger avec le goût du dentifrice dans la bouche 😉

  • Reply
    loutrekshow
    27 février 2018 at 20 h 22 min

    Troisnenettes, thanks for the article post.Really thank you! Great.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Content is protected !!