Grossesse

Préparer son accouchement par le sport

Arrivée au troisième trimestre de la grossesse, il est déjà temps de penser au type de préparation à l’accouchement que vous allez choisir. Il existe beaucoup de possibilités pour préparer le jour J. Comme l’accouchement reste un moment intense qui requiert une énergie particulière, pourquoi ne pas se préparer en faisant du sport ?

On dit souvent que l’accouchement équivaut à un marathon et on a nul doute à ce sujet. Tout comme une course, c’est un moment qui se prépare, se vit, et après lequel la phase de repos et de récupération est essentielle. Au delà de la préparation classique à l’accouchement avec une sage femme, diverses méthodes centrées sur la pratique sportive existent.

Le yoga prénatal 

Le yoga prénatal est une excellente méthode de préparation à l’accouchement. Le gros avantage du yoga prénatal c’est qu’il peut être pratiqué tout au long de la grossesse et peut arriver en continuité d’une activité sportive déjà établie avant la grossesse. Le principe du yoga est d’effectuer un travail sur le corps visant à allier l’équilibre et l’harmonie du corps et de l’esprit. Le yoga est un exercice postural et respiratoire.

Le premier objectif est de bien se positionner et se tenir en travaillant diverses positions du corps. Le deuxième objectif est de se détendre et d’apprendre à respirer pour gérer au mieux l’effort ou encore la douleur le moment venu. 

La préparation en piscine

C’est la préparation la plus ludique à mon sens. L’intérêt de faire une préparation en piscine est de soulager au maximum le corps et les articulations. En plus, dans l’eau, on ne sent plus son poids, ce qui devient un véritable plaisir pour la maman. L’intérêt de la préparation en piscine est de travailler le positionnement du corps pour ouvrir le bassin et se détendre dans l’eau. Cette pratique est vivement recommandée si vous avez l’impression de ne plus pouvoir vous porter. Imaginez vous en train de faire la position du chien tête en bas si vous vous sentez pataude !

Le principal objectif est de faire travailler les muscles du corps en douceur et notamment le périnée. Des exercices d’apnée peuvent être insérés aux séances, elles permettent de mieux gérer son souffle.

Les exercices avec ballon

Le ballon, typiquement utilisé pour faire des exercices de fitness, est fréquemment utilisé dans le cadre d’une grossesse pour préparer à l’accouchement. Les exercices sur la ballon assouplissent le bassin et préparent bébé à y descendre. On connait le fameux roulé de bassin sur le bassin pour rendre les contractions plus efficace et accélérer le travail.

Le ballon peut également servir de soutien pendant une contraction. A quatre pattes, appuyée sur le ballon en positionnant le haut du buste et la tête sur le côté, vous pourrez ainsi vous détendre le dos pendant une contraction et vous faire aider de votre conjoint pour ouvrir le bassin.

Enfin, vous pourrez aussi vous mettre debout, dos au mur, avec le ballon dans votre dos et vous amuser à faire la chaise tout en gardant la ballon entre le mur et vous même.

Ma préparation

Pour ma part, j’ai opté pour un duo, qui, je l’espère, sera gagnant. Ma première préparation n’en ai pas vraiment une, puisque c’est simplement le fait de rester active et sportive qui me persuade que je me prépare déjà à accoucher. J’ai le sentiment que j’aurais l’air moins pataude le jour J car j’aurais maintenu mon corps en activité et j’ose espérer que ce sera moins « difficile ».

Ensuite, nous avons opté pour l’haptonomie. C’est un mode de préparation à l’accouchement qui repose sur la communication avec le bébé et implique beaucoup le papa dans le travail. Le principe est d’avoir des méthodes de gestion de la douleur pendant le travail via l’aide du papa. Nous avons donc une palette d’exercices plutôt physiques (travail avec ballon, exercices d’assouplissement, etc.) à faire à deux pour gérer au mieux les contractions et inviter bébé à descendre le mieux possible pour l’expulsion. En ce sens, on forme une équipe et c’est notre manière de mêler sport et maternité.

Je ne sais pas quel accouchement je vais avoir mais je reste persuadée que rester active m’aidera le jour J.

Sarah

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    UnPetitBoutdElise
    30 mai 2017 at 13 h 45 min

    Top cet article! je ne connaissais pas du tout l’haptonomie et je trouve que c’est super de pouvoir investir le papa au maximum!
    je ne suis pas encore concernée mais le jour où cela viendra je garde ça en tête et des astuces pour rester actives car c’est vraiment ce que je souhaite 🙂

    Bon courage avec la chaleur et ton bidou!
    Elise

    • Reply
      troisnenettes
      8 juin 2017 at 17 h 19 min

      Hello Elise,
      Le jour où cela t’arrive, n’hésite pas à me contacter. Ce sera avec plaisir. Bises

  • Reply
    bien amicalement vôtre
    1 juin 2017 at 23 h 43 min

    Je n’ai malheureusement pas fait de sport enceinte et je sais que je le regrette..
    J’ai juste fait un peu de natation et de muscu pour le dos car comme j’étais enceinte de jumeaux, ils m’avais recommande de me muscler le dos pour que je puisse supporter le poids…

    • Reply
      troisnenettes
      5 juin 2017 at 15 h 51 min

      Hello, A chaque fois tout dépend de chacune, on est pas toutes égales mais quand on peut le faire, il est sur que c’est bien d’en profiter. J’espère que les bébés se portent bien. A bientôt !

    Leave a Reply

    error: Content is protected !!