Santé

Le pouvoir de l’eau sur la santé

L’eau est le principal constituant du corps humain, représentant 65% de l’organisme. L’eau est partout et elle est essentielle pour vivre et performer. Elle joue un rôle prépondérant concernant notre santé et reste une source d’énergie importante. Je ne suis pas une adepte des boissons sucrées et je ne crois pas en ces breuvages censés nous donner de la force avant et après course. Je crois en la pureté de l’eau et en ses bienfaits quand on l’ingère ou quand on l’utilise pour se soigner. On vous dit tout sur les pouvoirs de l’eau.

image
Les différents types d’eau

L’eau a différent apports et entre toutes les marques, on peut s’y perdre. D’une manière générale, on observe deux grandes catégories : l’eau de source et l’eau minérale.

L’eau de source est une eau puisée dans des nappes souterraines profondes, non polluées tout comme l’eau minérale. Cependant, cette dernière est naturellement riche en minéraux stables dans le temps, ce qui n’est pas le cas de l’eau de source. L’eau minérale est un produit très surveillé en France, il existe plus de 70 marques dans le pays. L’eau de source quant à elle, est embouteillée à la source.

Il n’est pas conseillé de boire de l’eau minérale en trop grande quantité car le corps n’a pas besoin d’une quantité aussi importante de minéraux. En conséquence, si vous avez un apport trop élevé en minéraux, votre corps va devoir éliminer le surplus. Un eau trop chargée, ne permet pas non plus de transporter les nutriments et les déchets. Cela pourrait mener à l’encrassement des reins.

L’eau pétillante naturelle l’est à la source : cela veut dire qu’elle contient du dioxyde de carbone. L’eau minérale gazéifiée est une eau plate à laquelle on a ajouté du gaz carbonique. Très désaltérantes, elles aident aussi à récupérer après une séance de sport : les bicarbonates luttent contre l’acidité produite par le muscle lors de l’effort. Enfin, particulièrement goûteuses et festives avec leurs bulles plus ou moins fines, elles s’avèrent être une bonne alternative pour les personnes qui trouvent l’eau plate trop fade. Le principal défaut de ces eaux est qu’elles sont riches en sodium.

Les bonnes pratiques de consommation

Vous le savez, boire est important car l’eau dans notre corps s’évapore de différentes manières mais elle doit rester en quantité suffisante dans notre organisme. L’eau s’évapore par le phénomène de transpiration qui permet de réguler la température du corps à 37°C. Le corps peut évacuer de 1 à 10 litres de sueur par jour selon les individus (il contient 45 litres d’eau pour 70kg en poids de corps). La transpiration apparaît en cas de forte chaleur (surtout humide) et lorsque vous faites une activité sportive.

image

En réalité, le corps a besoin en moyenne de 2 à 2,5 litres d’eau pour bien fonctionner. L’eau est aussi présente dans les aliments. On part alors d’eau ingérée par les aliments et d’eau absorbée quand nous buvons. C’est pourquoi il est toujours conseillé de boire à minima 1,5 litres d’eau par jour (6 à 9 verres), le reste étant présent dans les aliments que nous mangeons.

Boire de l’eau à jeun au réveil est aussi fortement conseillé. Cela va vous aider à éliminer les toxines stockées pendant la nuit. Si vous buvez de l’eau tiède, cela aura un effet bénéfique sur le système digestif car cela va nettoyer le tube digestif (c’est encore mieux avec un citron pressé).

L’eau et la pratique sportive

IMG_9803[1]

Ici encore, on s’y trompe. Lorsqu’on part courir, on a toujours tendance à consommer de l’eau quand on a soif. Or c’est une grosse erreur : il faut commencer l’hydratation avant même l’effort.

Boire avant un effort nous fait peur car nous craignons d’avoir envie d’aller aux toilettes sans cesse et parfois, sur les lieux de course, il est difficile d’accéder aux WC. On les cherche, ils sont bondés de monde et côté hygiène ce n’est vraiment pas la panacée. Le mieux est de boire 2 à 3 vers 1 heure avant la course et 1 juste avant le départ. Cette bonne pratique va vous permettre d’être bien hydraté et donc d’être performant.

Il faut également boire du début à la fin de l’exercice afin d’éviter de se déshydrater et d’éviter les crampes. Continuer pendant et surtout buvez après pour éliminer les déchets produits pendant l’effort et refaire vos réserves en eau. Ne boudez pas les ravitaillements pendant les compétitions même si vous n’avez pas soif, il faut préférer boire souvent de petites quantités plutôt que de boire beaucoup rarement. Après l’effort, si votre urine est jaune foncé, c’est que vous manquez d’eau; il vous faudra donc boire d’avantage la prochaine fois.

13036459_1762671473965157_1878092227_o

Pour ma part, j’ai toujours une bouteille d’eau au pied de mon lit. Si je me réveille pendant la nuit, je bois toujours. Le matin, au réveil, je bois. Au fil de la journée, je consomme du thé et de l’eau en bouteille et je pars toujours avec un bidon d’eau pendant mes sorties running. Avant, j’avais tendance à négliger les ravitaillements pendant les courses car je ne voulais pas perdre de temps à boire. Une fois, après un semi-marathon, j’avais tellement souffert de la déshydratation, que je n’ai jamais plus boudé les ravitos ! Je bois de l’eau du robinet avant toutes mes courses, pendant et beaucoup après. Je ne suis pas une adepte des boissons énergétiques et reste une inconditionnelle de l’eau.

Courir dans l’eau

13090579_1768186943413610_1004742432_o

On fait souvent référence à l’eau de mer quand on parle de courir dans l’eau. L’eau de mer est constituée d’oligo-éléments qui agissent sur l’organisme. Courir dans l’eau permet aussi d’activer la circulation sanguine. La pression de l’eau fait remonter le sang vers le cœur plus facilement. L’eau a aussi un pouvoir massant sur les muscles ce qui permet de récupérer plus vite en cas de courbatures. Les impacts sur les articulations sont moindres contrairement à la course sur route. Sachez cependant que courir dans l’eau demande deux fois plus d’énergie.

Après de grosses courses, j’essaye d’aller marcher quelques kilomètres dans l’eau de mer afin de réactiver la circulation sanguine dans mes jambes. Je reste persuadée que c’est très efficace.

Vous l’aurez donc compris, l’eau est essentielle, et encore plus quand on est sportifs. Il faut cependant la consommer intelligemment et savoir quelle eau vous correspond le mieux en fonction de vos besoins.

Sarah

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Alex
    3 juin 2016 at 12 h 38 min

    Je suis entièrement d’accord avec toi Sarah, l’eau est l’amie incontournable des sportifs. J’ai mes préférences moi aussi : Vittel, la journée – une eau riche en magnésium lors de mes préparations de longues distances et une eau riche en sodium après l’effort St Yorre ou Vichy Célestins.
    Il est primordial de bien s’hydrater pour toutes les raisons que tu as donné, mais pour aussi se protéger des bobos des sportifs comme les tendinites…
    A bientôt Sarah

    • Reply
      troisnenettes
      13 juin 2016 at 8 h 22 min

      Bisous ma Alex <3

  • Reply
    Réalisez votre propre boisson de l'effort - Trois nenettes en basket
    9 juin 2017 at 7 h 24 min

    […] du sport, ça fait transpirer ! On connait tous l’importance de l’hydratation pour performer quel que soit le sport pratiqué. En effet, notre organisme n’agit pas en circuit […]

  • Leave a Reply

    error: Content is protected !!