Grossesse

Petits conseils pour bien démarrer sa grossesse en restant active

La bonne nouvelle est arrivée, je vais être maman. C’est une joie immense mêlée à beaucoup de questionnements et de craintes. En tant que sportives, nous sommes en plus confrontées à une question fondamentale : comment gérer son activité sportive pendant la grossesse? Disons-le, il est impensable de ne rien faire et pour autant on ne sait pas comment faire pour rester en forme et protéger son bébé. Avec trois mois de recul sur ma première grossesse, je vous donne quelques conseils pour garder la forme.

Peut-t-on faire du sport  ?

C’est la grande question fondamentale. Les avis fusent de partout, certains vous diront que c’est très risqué (certains médecins surtout) et d’autres pas du tout. La nature est bien faite et heureusement que nous ne sommes pas obligées de rester alitée dès le début de notre grossesse. J’entends par là qu’il faut bien retenir que « ce qui doit s’accrocher s’accrochera ». Quand l’ovule fécondé arrive dans l’utérus, il fait son nid solidement pour évoluer et la grossesse débute. Si vous avez couru ou fait du sport sans savoir que vous étiez enceinte, pas de panique. Cela ne gênera pas le bon déroulement de votre grossesse. De nombreux articles prônent le sport pendant la grossesse. Pendant ces trois mois, j’en ai lu beaucoup. J’ai aussi beaucoup échangé avec d’autres mamans, qui m’ont rassuré à ce sujet, et qui m’ont dit que je pouvais continuer le sport.

img_62701

Je me suis quand même posée beaucoup de questions. Mon tempérament « fonce et on verra » a laissé place à « molo quand même, t’es plus toute seule ». Par chance, j’avais déjà pensé à tout cela avant car ce sujet m’intéressait. Et ma première affirmation était de me dire qu’il était hors de question d’arrêter le sport mais de l’adapter à ma nouvelle situation.

Faire du sport reste bon pour le moral. Il est important de rester active pour gérer les angoisses qui peuvent arriver en début de grossesse. Avoir une activité vide la tête et détend. Pour vivre une grossesse épanouie, il est important d’être bien dans sa tête et bien dans son corps. C’est aussi un bon moyen pour lutter contre les nausées et vous ouvrir l’appétit. En effet, si vous êtes nauséeuse, prendre l’air peut faire un bien fou. Et faire du sport pourra vous donner ce petit creux que vous n’avez pas forcément au début.

Faire du sport reste, enfin, un très bon moyen de garantir la circulation sanguine. Et ça, on n’a pas envie de s’en passer pendant la grossesse.

En somme, il n’est pas interdit de faire du sport au début de votre grossesse. Demandez cependant au professionnel qui vous suit avant de vous aventurer dans quoique ce soit. Sachez aussi que la capacité à faire du sport dépendra de votre pratique sportive en tant normal. Plus vous avez été sportive, plus vous pourrez naturellement continuer.

Ce qui va changer pendant la grossesse
  • La fatigue et l’état de forme

Prenez en compte ce critère. Vous n’aurez pas du tout les mêmes performances. Pour ma part, j’étais beaucoup plus essoufflée (ne serait-ce qu’en montant les escaliers). Au début, j’ai oublié les séances de sport à 20h le soir car j’étais rattrapée soit par la faim, soit par la fatigue. La fatigue provient, le plus souvent, du gros chamboulement hormonal qui arrive dans votre corps. En effet, votre corps va produire beaucoup de progestérone, cette merveille hormonale qui a un effet sédatif sur l’humain. Quelle chance ! Il m’a été même impossible de faire du sport pendant une semaine tellement je dormais debout ! Il faut vraiment y aller à la sensation.

La récupération face à l’effort est, elle aussi, complètement différente ! Ce n’est pas du tout la même donne. On rentre plus fatiguée pour un effort qui nous paraît moins intense. Alors que c’est le contraire. Le premier trimestre n’étant pas le plus facile, il ne faut pas s’inquiéter si la forme n’est pas au rendez-vous. Ça devrait aller mieux au second trimestre.

  • La perte d’appétit ou à contrario les fringales

Le rapport à la nourriture change pendant la grossesse. Alors que certaines femmes ont des envies de tout, d’autre n’ont envie de rien. Certains aliments ne passent plus. Et pour autant, les besoins énergétiques sont bel et bien présents. Il est important de manger varié et équilibré avec des apports suffisants en calcium et en vitamines.

Cette modification du rapport à la nourriture aura sûrement des incidences sur votre activité sportive. Si perte d’appétit alors perte d’énergie. Et donc, pas d’énergie pour faire du sport et perte de poids. Privilégiez alors le repos pour vous requinquer.

Si les fringales sont bien présentes et que vous prenez déjà du poids dès le début, alors n’hésitez pas à faire un peu de sport si vous avez l’accord de votre spécialiste.

  • Le ventre qui s’arrondit et la modification du centre de gravité

Avec le ventre qui s’arrondit, le centre de gravité est basculé vers l’avant. Cela peut rendre les choses plus difficiles en matière de sport. Avant 3 mois, la prise de ventre reste minime et ne gêne vraiment pas. Cependant, les premières douleurs au dos peuvent apparaître et la plupart des exercices que vous avez l’habitude de faire ne seront plus possibles. Par conséquence, on perd aussi en souplesse des hanches et du bassin. Rien d’anormal jusque-là. L’équilibre peut aussi être difficile à avoir car il faut appréhender ce nouveau corps.

  • L’angoisse et la crainte

Une grossesse est une nouvelle aventure qui implique la femme et son bébé. On ne pense plus tout seul mais pour deux ou trois ou plus dans certains cas. On peut donc être moins motivée à faire du sport de peur que cela affecte le bon déroulement de la grossesse. Cette réaction est compréhensible. Si c’est le cas, il n’y aura aucun mal à stopper son activité. Attention cependant à conserver une alimentation équilibrée pour ne pas prendre trop de poids dès le début.

Les bons réflexes à adopter :
  • On est plus vigilantes sur l’hygiène corporelle et générale

Même si on l’est beaucoup à la base, il est important d’être encore plus attentive à sa santé. En plus, quand on est enceinte et surtout au début avec tous les changements que cela implique, on est plus fragiles. Et pour se soigner ce n’est pas si simple car beaucoup de médicaments ne sont pas autorisées.

Alors si on veut éviter les virus, on se lave les mains encore plus et à la salle de sport on prend soin de bien nettoyer sa machine avant et après l’utilisation. Eviter aussi de boire l’eau du robinet sur place et comme d’habitude, ne buvez pas dans la gourde d’une autre personne.

  • On emporte toujours un petit en-cas avec nous au sport et on boit 

C’est l’heure de votre séance de yoga, vous n’avez pas forcément faim et vous allez à votre cours ainsi. Erreur. Pensez toujours à prendre un petit gâteau à grignoter. Avant, si le cœur vous en dit, pendant si vous avez un petit coup de mou et après pour repartir de plus belle. Si vous tombez enceinte pendant la période hivernale, la clémentine sera la reine de votre sac à main. Et on boit beaucoup d’eau, plus que d’habitude car le corps en a besoin et la peau aussi. Boire beaucoup va améliorer l’élasticité de la peau.

  • Dans l’ensemble, on force moins

Il est clair qu’une grossesse entraîne un grand nombre de questions et de craintes. On a surtout peur de prendre du poids et on aurait tendance à ne pas forcément se ménager à tous les coups dès le début pour garder la ligne, au risque d’être alitée plus tôt que prévu.

Alors, on continue ses activités mais on y va molo. On ne cherche pas à faire une performance ou à aller au bout. La pratique de l’activité sportive doit rester un moment de détente et de plaisir. N’oubliez pas non plus que, côté récupération, c’est plus difficile.

Pour ma part, j’ai préféré stopper la course à pied au début. C’était un choix personnel et la période hivernale mêlée à la fatigue ne m’ont pas aidée à rester motivée. Par contre, impensable de ne rien faire. J’ai continué à sortir en vélo le week-end et à aller à la salle de sport pour faire du cardio ou des cours de body balance. J’ai aussi profité de mon abonnement au Domyos live à la maison (Domyos on Demand) pour faire des cours de Yoga et stretching à la maison. Ils proposent d’ailleurs un cours unique spécial grossesse. J’ai seulement repris la course à pied après l’échographie du premier trimestre. J’étais surtout rassurée de voir un bébé bien accroché et en pleine santé.

Pour compléter mes propos, je vous invite à lire le livre de Lucile Woodward qui s’intitule « En forme pendant et après la grossesse ». C’est un livre très synthétique mais très complet qui pourra vous rassurer sur la pratique du sport pendant la grossesse.

Sarah

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Emilie J
    20 janvier 2017 at 12 h 46 min

    Petit article qui tombe à pic, reprise de la course à pieds cet apreme pour moi 😉

  • Reply
    clem
    24 janvier 2017 at 20 h 59 min

    Bonjour,
    Je suis également enceinte, merci pour cet article qui motive à continuer le sport. Je me demandais si tu t’interdisais certains mouvements du bodybalance ou si tu les adaptais et si tu arrives à trouver des leggings de sport adaptés.
    Bonne soirée !

  • Reply
    Bilan sportif du 1er trimestre de grossesse - Trois nenettes en basket
    3 février 2017 at 12 h 00 min

    […] y a quelques semaines, je vous livrais un article sur Comment bien démarrer sa grossesse en restant active. Avec un peu plus de trois mois de recul, je vous dévoile la routine sportive que j’ai pu […]

  • Leave a Reply

    error: Content is protected !!