Running

Duel Course à Pied – Vélo : qui va gagner?

Vous êtes un ou une touche à tous les sports, vous aimez courir, nager et faire du vélo. Ou alors vous êtes un accro à un sport en particulier mais vous envisagez de changer ou d’évoluer. Plusieurs possibilités s’offrant à vous, vous vous demandez quoi choisir. Le vélo et la course à pied restent accessibles à tous et sans danger en apparence. Alors, lequel des deux vous séduira ? Quelles sont les différences majeures entre ces deux pratiques ? Résultat d’un duel pas si évident.

Les caractéristiques majeures
  • la course à pied

La course à pied a pour grande réputation d’être le sport « brûle graisse » par excellence. Facile à pratiquer, la course à pied est accessible par le plus grand nombre. Vous achetez une bonne paire de running adaptée et vous pouvez faire le tour du pâté de maison. La course est cependant un sport à impacts puisque vous supportez vous-même votre poids de corps quand vous courez.

  • Le vélo (route ou VTT)

Le vélo est un sport d’endurance également. Il a aussi pour vertu de développer le sens de l’équilibre. C’est un sport qui fait partie de la famille des sports dit « portés» car c’est le vélo qui porte le corps dans l’effort. Si vous voulez pratiquez le vélo comme sport, sachez que l’achat d’un casque est vivement recommandé pour se protéger en cas de chute (en effet la loi impose le port obligatoire seulement jusqu’à 12 ans).

La logistique lors d’une compétition : la course à pied

Vous voulez vous mettre au duathlon ou au triathlon et envisagez de le faire en compétition. Avant, quand vous alliez faire un 10km près de chez vous, vous partiez vêtu de votre plus belle tenue de course, vous vous assuriez d’avoir votre porte dossard dans un sac, avec une tenue de rechange, et partiez avec votre voiture sans souci. Vous êtes en vacances ou en weekend et vous vous rendez compte que ce dimanche il y a une super course à faire. Aucun souci, vous avez toujours votre tenue de running dans votre valise.

A vélo, cela semble compliqué. La question du porte vélo pour la voiture se pose tout de suite. Et si vous avez un porte vélo en règle, il faut aussi vous assurer de la bonne visibilité de votre plaque d’immatriculation. La problématique du matériel que vous devrez emmener avec vous (casque, bidon, etc) est bien là aussi. En somme, cela demande beaucoup plus d’anticipation et de préparation côté logistique car emmener un vélo d’un endroit à un autre doit se faire en toute sécurité.

La course à pied, quand on veut faire de la compétition semble plus adaptée en terme logistique.

La blessure : le vélo

troisnenettesenbasket-velo-5web

Comme énoncé plus haut, la course à pied est un sport à impact fort. La blessure ne se déclare pas forcément de manière brutale et intense mais la blessure guette souvent le coureur. Elle est maligne et délicate et c’est souvent long pour s’en débarrasser. Les articulations sont malmenées et les impacts sur les genoux sont importants. Bon nombre de coureurs ont déjà été victimes de tendinites, de périostites ou d’autres bobos.

Le vélo, quant à lui, est un sport porté ce qui signifie que vous traînez votre propre corps sans poser d’impact au sol. Cela ne veut pas dire que vous ne serez jamais blessé. Le risque de blessure lié directement à la pratique est amoindri. Par contre, le risque de chute est plus fort et en général, ce sont les clavicules qui trinquent ou encore les tibias quand on a la fâcheuse tendance à se coller le dérailleur dedans. Attention cependant à la bonne posture du dos à vélo.

En sommes, la pratique du vélo semble réellement moins traumatisante.

Je sollicite mes muscles : la course à pied

Troisnenettesenbasket-Courir_sur_Piste-2web

Même si vous allez travailler similairement les mêmes groupes de muscles (plutôt le bas du corps – fessier, cuisse, quadriceps) , la course à pied sera le sport où vous allez plus les solliciter. Le vélo va centrer son action sur le bas du corps alors que la course aura une influence en plus sur les muscles du haut et la sangle abdominale.

La récupération face à l’effort : le vélo

Nous l’avons vu plus haut, la course à pied sollicite plus les muscles et les articulations. Par déduction, l’effort physique sera plus intense en course à pied et la récupération plus longue. C’est pourquoi on préconise souvent le vélo dans le cadre d’une récupération active après une grosse course à pied.

Si vous en faites déjà, vous avez pu constater, qu’hormis un mal de fesses, il est plutôt facile de faire du vélo tous les jours sans avoir besoin d’une pause. Le vélo est d’ailleurs un excellent sport complémentaire à des gros efforts physiques.

Brûlons nos graisses : la course à pied

On va dire que l’effort en course est plus violent que l’effort en vélo. Quand vous courez, vous passez plus de temps dans l’intensité qu’en vélo (surtout en vélo de route). Vous devez, de plus, pédaler beaucoup plus qu’une heure pour avoir un effort équivalent à 1 heure de course à pied. L’énergie dépensée par les muscles n’est pas la même et l’effort du cœur non plus. Le souffle est moins forcé en vélo qu’en course à pied et hormis de grosses difficultés en parcours montagneux, le cardio monte moins qu’en course à pied.

FullSizeRender

La liberté : le vélo

Depuis que j’ai un vélo et que je m’en sers pas mal, j’ai découvert ce que c’était que de ressentir une certaine liberté. Eviter les bouchons, passer partout et avancer au gré des paysages tout en ayant l’impression de faire quelque chose pour la planète. Avec votre vélo, vous pouvez faire 20km en quelques heures et vous pourrez en voir des choses sur votre passage. Le vélo reste avant tout un excellent moyen de locomotion.

En course à pied, c’est plus compliqué car les parcours quotidiens pour un amateur ne dépassent que rarement les 15 km et à force de fatigue, on en oublie d’admirer les paysages.

Le coût : cela se discute

On aura plutôt tendance à dire que le vélo coûte plus cher. Certes à l’achat oui mais le taux de renouvellement est moins important. Additionner le budget chaussures à l’année que vous avez mis pour le running et vous verrez qu’on n’arrive pas loin du prix d’un VTT ou d’un vélo de route entrée de gamme. Côté équipement à vélo, il vous faudra un casque et à minima une peau de chamois pour les popotins fragiles mais pour le reste c’est bon. En course à pied, il vous faudra une paire de basket, une tenue complète technique et j’en passe. Alors si on discute coût total, je pense que nos combattants ont de quoi débattre.

La sécurité : cela se discute aussi

Le point de la sécurité reste hyper important à aborder. Le risque sur la route est aussi présent en course à pied qu’à vélo : se faire renverser, par une voiture ou même par un vélo ! Se faire renverser par un vélo à une certaine vitesse est très dangereux et à pied c’est réellement l’impact avec une voiture qui peut être fatal.

Enfin, pour se protéger des autres (agressions, ennuis ..), le vélo semble plus approprié si il faut prendre la fuite.

Vous l’aurez compris, les sports ont leurs avantages et leurs inconvénients. Une chose est sûre, ils sont complémentaires et c’est bon pour la santé ! Vous ne savez pas quoi choisir ? Ne vous posez pas la question, pratiquez les deux !

Sarah

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply
    Thierry lyon running
    22 novembre 2016 at 13 h 37 min

    Effectivement, les deux ne sont pas incompatibles. Cool d’avoir insister sur la sécurité et le casque. Vu la saison et les feuilles mortes le risque de chutes est maximisé pour les deux sports. Super article.

    • Reply
      troisnenettes
      25 novembre 2016 at 16 h 21 min

      Merci Thierry, le casque n’est pas obligatoire pour les adultes ce que je trouve dommage compte tenu du danger de la route. En tout cas, on envisage pas quand même d’y aller sans 🙂

  • Reply
    Cam Dewoods
    22 novembre 2016 at 17 h 19 min

    Moi je ne choisis pas non plus 😀 J’adore les deux, qui sont effectivement très complémentaires!

    • Reply
      troisnenettes
      25 novembre 2016 at 16 h 23 min

      Hey, j’ai vu ton post sur le challenge « aller au boulot en vélo », j’adore ! Une fois, je me suis fait ce délire là, après le boulot par contre. J’ai pris mon vélo et j’y suis retournée à vélo ! J’ai adoré !

  • Reply
    Barbara
    24 août 2017 at 21 h 26 min

    Merci pour ce poste !
    J’aimerai commencer le vélo (de façon plus régulière) sur route et chemin balisé. Aurais tu des conseils à me donner pour un 1er achar (marque, caractéristiques …) ?
    Merci d’avance pour ton retour 🙂

    • Reply
      troisnenettes
      4 septembre 2017 at 15 h 20 min

      Hello Barbara,
      il faudrait partir sur un VTT pour le coup. Quel est le niveau de pratique que tu veux avoir?

  • Reply
    Barbara
    8 septembre 2017 at 17 h 43 min

    Hello et merci pour la reponse !
    Pour l’instant je veux voir si ça me plaît et faire des sorties d’une heure à 1h30 🙂

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Content is protected !!