Running

CAP sur l’automne

Le 21 septembre arrive à grand pas et c’est la fin de l’été. Nous entamons officiellement la période automnale. Nous avions déjà abordé la question du changement de saison mais dans l’autre sens, de l’hiver vers le printemps avec la montée de la sève dans les arbres. Ici, c’est le contraire qui va se produire. La sève va descendre, les feuilles vont tomber et les jours raccourcir. La transition me semble plus difficile dans ce sens. Focus sur les réflexes à adopter au changement de saison pour passer le cap.

Le changement de météo

Les jours raccourcissent : je note les changements fondamentaux

Le 21 septembre à Rennes, le soleil se couche à peu près à 20h05 et il se couchera à 17h15. Le changement d’heure aura lieu le 29 octobre 2016 (on recule d’une heure). Les jours vont raccourcir assez rapidement et le soleil va se cacher plus vite.

Cela implique de penser à quelques petites choses avant de partir courir :

  • Pensez à la lampe frontale ou autre pour vous éclairer quand vous partez en soirée car la nuit tombe vite (Voir notre article sur la sécurité)
  • En octobre, les journées peuvent être encore très belles. Optez cependant pour des vêtements mi- saison car la fraîche peut également arriver assez vite en fin de journée

Température moyenne en France : (relevées à Paris)
Octobre : mini 9,6°C et maxi 16,3°C
Novembre : mini 5,8°C  et maxi 10,8°C
Décembre : mini 3,4°C  et maxi 7,5°C

  • Ce n’est pas parce qu’il fait plus frais que l’on oublie de boire et que l’on doit boycotter nos bidons ou nos gourdes. S’hydrater est tout aussi important en été qu’en hiver. Tout comme en été, le corps lutte pour se maintenir à bonne température. Boire est donc tout aussi important pour lui donner du carburant.

C’est plus facile de courir quand il fait moins chaud : j’en profite pour performer

Troisnenettesenbasket-Corrida_Cessonnaise-30

Si vous êtes comme moi, vous dites bienvenue à l’automne. Terminés les sorties en plein soleil, les running annulés pour cause de canicule ou de fortes chaleurs (le cas inverse de fortes tombées de neige est moins fréquent en France hormis en montagne). On va enfin pouvoir respirer correctement sans subir chaque foulée ! En somme, appréciez cette nouvelle saison qui est selon moi, une des meilleures saisons pour courir et faire des performances.

Si vous êtes sujets à des intestins capricieux, vous souffrez moins en hiver car il fait moins chaud et la déshydratation est minime.

Le changement de rythme

Je garde le moral 

C’est bien connu, le passage au rythme d’hiver est toujours un peu difficile pour le moral. Il faut ranger les maillots de bain, les shorts et on pense déjà aux prochaines vacances d’été. Le meilleur moyen de passer cette période est de ne pas se terrer dans son chez-soi mais bien sûr de continuer son activité sportive. Chaussez les running si la saison de vélo est close. Allez travailler votre souplesse en salle si vous êtes allergiques au froid. Le meilleur des remèdes se trouve dans les hormones du plaisir sécrétées pendant l’exercice physique : les endorphines.

Au delà du sport, il y a plein de choses à faire pour s’occupe l’esprit et garder le moral. Plongez-vous dans un bon bouquin et sortez avec vos amis !

Je fais le plein de vitamines et je garde la forme

Le changement de saison implique que le rythme de vie va être un peu différent. Le fait d’avoir moins de lumière et moins de soleil peut, en effet, être source d’une fatigue générale. Le corps est en manque de vitamine D (fournie par les rayons du soleil) et il est possible d’être au ralenti. De plus, votre cerveau ne va pas comprendre tout de suite pourquoi vous restez si éveillé alors qu’il fait nuit. C’est donc le moment de faire une cure de magnésium ou de vitamines si vous vous sentez raplapla.

Je me donne du temps pour me remettre dans le bain

Le changement d’heure est une période où l’on est complètement déphasé. Le vendredi soir précédent, vous avez couru dehors jusqu’à 18h et lundi soir, vous sortez du travail à 17h30 et il fait déjà nuit… pas logique. Et au milieu de tout cela, on peut avoir du mal à s’y retrouver. Donnez-vous quelques jours pour vous adaptez.

A la sortie de l’été, et surtout si vous n’avez pas opté pour la coupure estivale, n’hésitez pas à faire une pause pour vous ressourcer et repartir de plus bel.

Les changements d’habitudes sans toucher aux bases

L’hibernation consiste à rester chez soi au chaud pour se prémunir des attaques extérieures. C’est tellement bon d’être emmitouflée sous sa couette à regarder la pluie dehors tomber. Et on aurait tort de ne pas en profiter. On ne veut pas attraper froid et on veut se prémunir des premiers virus qui arrivent.

Sachez cependant que la période automnale et hivernale est synonyme du retour des bons plats biens copieux et bien caloriques. Tartiflette, raclette, pot-au-feu et j’en passe. Tous ces plats délicieux préparés par votre grand-mère qui vous mettent l’eau à la bouche et on vous comprend. Ils prennent la place des salades de crudités et des barbecues. Moins caloriques diriez-vous? Pas si sûr. C’est la combinaison du manque d’exercice et d’une consommation malsaine de produits gras et sucrés qui peut mener à une prise de poids abusive. Et ce fléau nous attaque à tout moment de l’année.

N’ayez crainte, ce n’est pas grave mais restez vigilants sur ce point. Continuez à rester actifs à minima. Prônez les bienfaits de l’exercice à la maison (yoga, stretching voire même musculation) et couvrez-vous si vous sortez. Ne vous laissez pas avoir par l’été indien qui peu parfois nous jouer des tours.

Je cours moins et je varie mes activités

Trois nenettes en basket-Val sans retour-7

C’est le moment de tester d’autres sports et de varier vos activités. Il fait nuit, il fait mauvais plus souvent alors n’ayons aucun scrupule à nous enfermer au chaud. Piscine, salle de sport et complexes sportifs seront là pour vous réchauffer. Si vous avez un peu plus de mal à sortir, ne culpabilisez pas, c’est tout à fait normal. C’est le moment de retourner à la piscine, celle que vous avez fui pendant les vacances à cause de la fréquentation estivale. Notez cependant que les horaires sont beaucoup moins flexibles que pendant les vacances. C’est le moment de retourner à la salle de sport, celle que vous avez fui car il faisait trop beau dehors pour s’enfermer. Et c’est aussi le moment de courir en groupe pour se motiver.

Enfin, c’est toujours le moment de tester de nouveaux sports dans des associations ou des clubs. Les inscriptions ne sont pas closes !

Sarah

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Fanny
    20 septembre 2016 at 15 h 41 min

    J’adore l’automne pour courir, probablement ma saison préférée (avec le printemps !). Déjà parce que niveau tenue j’adooooore mes corsaires ! Les paysages sont magnifiques avec les feuilles oranges qui tombent des arbres. Et surtout on respire mieux qu’en été (on respire tout court en fait !)

    • Reply
      troisnenettes
      23 septembre 2016 at 11 h 20 min

      Bonjour Fanny, j’ai pensé à toi quand je suis allée courir cette semaine .. On respire enfin oui !

    Leave a Reply

    error: Content is protected !!