Grossesse

Bilan sportif du dernier trimestre de grossesse

On y est, c’est la fin de cette belle grossesse active et sportive que j’ai pu mener. Il est donc temps de dresser le bilan de ce dernier trimestre riche. Entre attente et excitation, j’ai pu continuer les activités tout en les adaptant à mes changements physiques.

Physiquement…

L’entrée dans le dernier trimestre marque un vrai changement physique : le ventre pousse clairement vers l’avant et les poussées de ventre sont flagrantes. La prise de poids peut s’accélérer vers le 7ème mois  et c’est normal. J’ai une légère diastase des grands droits (j’en parlais dans le bilan sportif du 1er trimestre de grossesse), plutôt centrée sur le bas du ventre, non douleureuse. On ne sent rien du tout quand les abdominaux s’écartent, c’est progressif. Cela signifie simplement que je devrais être vigilante à ce que les abdominaux se remettent bien lors de la rééducation.

Les conséquences sont les suivantes :

  • Possibilité de mal de dos : cambrure prononcée, fragilité musculaire, maux de dos dus au poids du ventre vers l’avant. Il faut essayer de se tenir droite au maximum.
  • Prise de poids : possibles douleurs articulaires, difficultés à se déplacer, à marcher, essoufflement. Attention, le poids total ne veut rien dire, il faut calculer le pourcentage de votre poids total de base que vous avez pris. Par exemple, si vous partez de 50kg et que vous avez pris 10kg, cela signifie que vous avez pris 20% de votre poids de base. Ceci peut tout à fait expliquer les difficultés même si la prise de poids reste minime. Pour ma part, j’ai pris entre 8 et 9kg à 37SA et cela ne m’a pas empêché d’être parfois à la ramasse.
  • Douleurs ligamentaires, bassins et hanches : elles sont fréquentes à la fin autour de l’abdomen et des hanches. C’est tout à fait normal sur la fin car le bébé va se préparer doucement à sortir.
La pratique sportive

Toujours la marche

Le troisième trimestre n’est pas le plus facile pour faire du sport mais ce n’est pas impossible. Il faut juste toujours veiller à le faire en toute sécurité. Ne pas trop s’éloigner du domicile si on est seule.

Il est toujours préconisé de marcher pour favoriser la circulation sanguine sauf si vous avez tendance à avoir beaucoup de contractions. Ce qui n’a pas été mon cas. Il faut prendre son rythme et y aller progressivement. Pour ma part, j’ai quand même dû réduire la marche active (2fois par semaine) car j’avais plus de mal à me déplacer et la chaleur du mois de juin n’a pas aidé. Mais je reste persuadée que la marche a été bénéfique pour éviter la rétention d’eau et les œdèmes. Il paraît aussi qu’il est bon de marcher pour préparer le travail du col à l’approche du terme.

La natation 

J’ai eu du mal à m’y mettre mais la piscine est devenue ma meilleure amie !

A hauteur de deux ou trois fois par semaine, j’en ai abusé ! La première raison est que le poids est clairement minimisé dans l’eau, on se sent légère et souple, quel bonheur ! J’ai pu nager à ma convenance à hauteur de séances de 45min à 1heure. J’ai favorisé la pratique du crawl, que je maîtrise plus que la brasse (mes ligaments n’aimaient pas trop non plus) ainsi que la nage sur le dos. Nager permet de garder une condition musculaire globale et en plus fait travailler le souffle.

De plus, nager est aussi très bon pour le drainage. Je ne vais pas mentir mais la cellulite a une fâcheuse tendance à s’installer pendant la grossesse. Pour limiter la casse, prenez une planche et nagez en faisant plein de petits battements de pieds sur le ventre, bras tendus avec la planche. Cela tonifie les fesses et les cuisses.

Les étirements

Ils sont devenus indispensables ! Surtout en cas de douleurs costales. Cela arrive fréquemment quand le bébé est en position haute et qu’il a ses pieds dans les côtes flottantes. Il n’y a pas de remèdes miracles si ce n’est étirer au maximum le buste. Pour se faire vous pouvez pendre un swissball, vous mettre à 4 pattes en faisant très attention de ne pas cambrer, en faire comme si vous faisiez un câlin au ballon devant vous. Le but est que votre buste s’étire et libère un peu les cotes endolories.

Les petits coups de pouce pour la fin

J’ai clairement opté pour une ceinture lombaire afin de soulager mon dos pendant mes sorties marche. Cela m’a vraiment aidé au quotidien car la ceinture soutien le dos et éviter la cambrure tout en maintenant le ventre devant.

J’ai également investi dans des chaussures de marche (propulse walk 240 de chez newfeel), plus souples, avec un mesh aéré propice à la saison. Le but est d’avoir les pieds au sec, aérés et une démarche souple.

Enfin, j’ai continué mes séances de kiné toutes les semaines à base de massage et relaxation.

Ma grossesse touche à sa fin, j’en garde un souvenir exceptionnel puisque j’ai pu pratiquer le sport du début à la fin sans aucun problème. Le bébé est très tonique et aura un point plus que correcte à la naissance. Preuve, une fois de plus, que le sport est bon pour la santé!

Sarah

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!