Fitness Running

Bilan de l’année 2017

2017 touche à sa fin, il est temps de dresser nos bilans pour cette année riche de belles rencontres sportives, d’exploits mais aussi de défaites. Nous avons eu la chance de devenir des « tatas en basket » au cours de cette année, avec l’arrivée de Clarysse dans la vie de Sarah qui a été ravie de pouvoir communiquer sur le sport pendant la grossesse et de casser les idées reçues. Elsa a essuyé quelques défaites en course à pied mais a trouvé son bonheur dans la natation en attendant et Justine est devenue marathonienne. Nous sommes également ravies de voir que vous continuez à suivre nos aventures et on compte bien mettre les bouchées doubles en 2018 !


Elsa

Que dire de 2017, mis à part que ce fut une année compliquée sur le plan sportif. Je l’ai déjà expliqué ici, mais je trainais une périostite depuis mars 2015. Trainais ? Oui car aujourd’hui, pour mon plus grand bonheur, elle a fichu le camp ! Non sans mal… La seule solution pour guérir ? Arrêter de courir.

En effet, j’ai eu confirmation que c’était bien une périostite suite à l’IRM passé en décembre 2016. Début janvier, je retrouvais donc mon kiné pour remettre la machine en état. Février, je décide de participer au Rennes Urban Trail, car la douleur passe et les sensations reviennent. Mais hélas, deux jours avant je suis contrainte de donner mon dossard à un ami car je ne peux même plus poser le pied.
S’en sont suivis des mois à tenter de guérir, mais plus les semaines passaient et pire c’était. J’ai donc dis « stop » début septembre. Et j’ai rangé les running au placard. Entre temps, j’ai pu profiter de l’été pour progresser en natation. J’ai la chance d’avoir un sportif à la maison, inarrêtable. Alors, quand vient la pause estivale, on trouve de nouveaux sports à pratiquer. Une séance le mardi, et quelques semaines pour voir les progrès arriver. J’ai donc pulvérisé mon propre chrono, passant de 1000m en 50 minutes à 1000m en 25 minutes.

Aujourd’hui, plus de douleurs. Ni à la marche, ni à l’effort. Je n’ai pas recouru depuis septembre, mais je ne ressens pas de manque. Puis une blessure en appelle souvent une autre. Et début novembre, c’est une déchirure intercostale qui vient me foutre tout en l’air. Je m’en suis voulu pendant plusieurs jours, ça a fini avec des pleurs car la douleur était forte. Imaginez que l’on vous pique un truc entre les côtes à chaque mouvement. Quelques jours ont passé, et j’ai finalement compris que cette blessure était un ultime signal d’alerte, me disant de lever le pied.

Alors, la décision est prise. Début novembre, je fais une pause. J’attends le feu vert de mon médecin pour reprendre. Elle me le donne le 8 décembre, mais je décide d’attendre encore, de peur que mon muscle ne lâche à nouveau. La douleur est partie mais il reste une petite tension dans les côtes. Je reviendrais début janvier, avec une nouvelle façon de voir et de faire les choses. « Crescendo », c’est mon nouveau crédo !

Sarah

2017 … Cette année qui a changé ma vie, à jamais marquée par la naissance de ma petite Clarysse. Une année quand même riche en défis sportifs et en plaisir malgré 12 mois de changements de programmes sportifs. Dans mes objectifs 2017, je disais :

« Mener une grossesse sportive et épanouie  » : je ne peux que l’affirmer. J’ai couru jusqu’à 23 semaines de grossesse et j’ai marché jusqu’à la veille de l’accouchement. J’ai beaucoup nagé également. Le tout raisonnablement et sans complications. Cette grossesse m’a vraiment permis de prendre du plaisir à nager car c’était un des seuls sports où je pouvais réellement me dépenser et qui me faisait vraiment du bien. Et c’était un super moment de partage avec bébé. Mon accouchement a été aussi à l’image de cette grossesse : extraordinaire.

J’affirme clairement que la pratique du sport tout le long de cette grossesse a été très bénéfique du début à la fin.

« Ne pas prendre trop de poids » : pour la petite anecdote, entre deux contractions aux urgences, j’ai quand même eu le temps de dire à Teddy « attends faut que je me pèse ». La balance affichait alors : 64 kilos. La prise de poids a été minime (9-10kg) et régulière sauf au 7ème mois où j’ai pris 3 kilos en 15 jours (excès de glaces pour cause de canicule). Le fait est surtout que j’avais une alimentaire correcte, saine et sans excès avec un bon rythme de vie. Le sport dans tout ça, ne devient qu’un moyen de garder la forme et de s’entretenir.

« Revenir en force » : 11 juillet 2017 … naissance de ma fille. Un très bel accouchement, simple et serein. Le 23 juillet, je remontais sur un vélo et je retournais nager un mois après (délai nécessaire avant de retourner dans l’eau). Le 6 septembre, après accord de ma sage femme et mes séances de rééducation, je chaussais mes running. La reprise a été un des moments les plus forts de mon année. Cette sensation de légèreté mêlée à une inquiétude et une prise de conscience de son corps ont changé ma vie de sportive. Aujourd’hui, je connais mes limites et mon corps, et je travaille en harmonie avec lui. Je fais attention à mon périnée et à mon dos et faute de temps, je m’entraîne encore plus à fond dès que je le peux !

Justine

Après une année 2016 marquée par ma fracture de fatigue, l’année 2017 a commencé de la meilleure des façons puisque j’ai repris la course en compétition dès le mois de janvier. Ne plus courir derrière un chrono, profiter du grand air et garder mes bonnes habitudes : telles étaient mes résolutions passées l’année dernière... et elles ont toutes été tenues !

Au final ce ne sont pas moins de 16 courses auxquelles j’aurais participé cette année. 10km, semi-marathon, marathon, ekiden, urban trails, trail blanc et trails nature… à l’évidence j’ai varié les plaisirs au fil des semaines. Moi qui avait décidé de ne plus me mettre la pression quant aux temps à réaliser lors de mes courses, j’ai paradoxalement battu mes records sur 5km, 10km et semi-marathon et ce, en m’entraînant moins qu’auparavant. Avec quelques podiums à la clé et surtout des moments mémorables, je ne pouvais pas espérer mieux cette année !

Mes meilleurs souvenirs ? La première édition du Rennes Urban Trail pour le plaisir que j’ai pu éprouver en courant dans cette ville que j’affectionne particulièrement, l’Ultra Boucle de la Sarra pour le challenge insolite et le podium partagé avec JB, l’Ardèche Run pour les paysages et pour l’ambiance ardéchoise qui me feront revenir l’année prochaine et enfin le Marathon d’Athènes pour les émotions indescriptibles que j’ai pu ressentir en parcourant cette distance mythique.

2017 aura surtout été une année marquée par les rencontres : j’avais pour habitude de courir seule la plupart du temps avant ma blessure, j’ai désormais bien du mal à ne pas partager mes sorties ! Mes mardis soirs sont souvent consacrés aux sorties « Urban trail » avec les copains de Courir à Lyon et ayant intégré le Team Terre de Running Lyon depuis quelques mois, c’est avec plaisir que je participe aux différents événements qui ont lieu régulièrement. S’entourer de passionnés, parfait pour progresser.

Rien de neuf concernant ma pratique en salle depuis l’année dernière : j’ai gardé ma routine sportive composée quasi-essentiellement de cours Les Mills dont je ne me lasse pas. En revanche, je voulais profiter du grand air et pour le coup j’en ai profité autant que possible. J’ai pas mal délaissé le bitume cette année, lui préférant chemins et sentiers en pleine nature. J’aurais désormais du mal à me passer de mes virées en forêt ou en montagne, que ce soit pour courir ou pour randonner, rien de mieux pour recharger les batteries !

 

Et vous ? Bilan plutôt positif pour cette année 2017 ?

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Erwan
    27 décembre 2017 at 13 h 43 min

    Bonjour les 3 nénettes,
    Pour moi bilan de 129km de natation, 695km en course et 6500km de vélo.
    Année semi compliquée avec deux épisodes heureusement courts de maladie puis léger accident. Tombés au mauvais moment ils m’ont empêché de préparer correctement le grand RDV club au triathlon de l’alpe d’Huez 🙁
    Du coup peu d’épreuves cette année, je me console en me motivant pour l’IM Nice en juin 2018 🙂
    Bonne année à vous trois

  • Leave a Reply

    error: Content is protected !!