Running

A quelle heure courir : la chronobiologie

Vaut-il mieux partir courir tôt le matin, entre midi et deux ou le soir après le travail ? A chaque horaire ses avantages et ses inconvénients, et à chacun ses objectifs. Je me suis intéressée plus en détail à ce qu’est la chronobiologie et ce qu’elle apporte aux sportifs dans leur pratique.

Pour ma part, il m’est difficile d’aller courir le matin, mon corps n’étant pas complètement réveillé, et mon cerveau étant efficace uniquement pour travailler dès 7h30. Entre midi et deux, il m’arrive parfois d’enfiler mes baskets mais mon moment préféré se situe vers 18h30-19h00, après une bonne journée de travail, afin d’aller éliminer mon stress et ma fatigue de la journée. Alors je peux me coucher plus détendue.

Notre organisme évolue en fonction d’un rythme dit circadien, d’une durée d’environ 24h. Nos horloges internes sont gouvernées par la libération de cortisol, une des hormones de la force musculaire, mais aussi par notre rythme de vie quotidien : repas, sommeil… Certains moments sont donc plus propices à l’effort physique que d’autres, mais cela varie d’un sujet à un autre.

Les multiples études et constatations sur la chronobiologie dans le sport, et en particulier dans les cycles circadiens aboutissent à l’existence de moments plus propices que d’autres à l’exercice et à la performance sportive. Ces moments se situent en général en fin de matinée et en fin d’après-midi.

FullSizeRender

Tôt le matin

Pour les lève-tôt, les gens qui travaillent beaucoup ou pour celles et ceux qui préfèrent courir léger au petit matin. Ou pour tous ceux qui veulent perdre du poids plus facilement.

Les + : Nous libérons des endorphines qui nous portent toute la journée. Le fait de sortir du lit et de se mettre directement en tenue de sport nous fait également gagner du temps, sur notre réveil et sur notre journée.

Les – : Le corps est encore endormi, notre système digestif est à peine réveillé. Il faut donc se ménager : un bon échauffement est obligatoire, puis on ne court pas plus de 40 à 45 minutes, au risque de faire une hypoglycémie. Si en plus, on a décidé de partir courir à jeun, le pic de cortisol et la sécrétion d’insuline sont beaucoup plus importants vers 6h, donc on prend un petit quelque chose avant de partir si l’on est pas habitué à courir le ventre vide. Et surtout, pas de fractionné !

Gainage-14
À midi

Pour les personnes qui n’ont pas le temps ou pas l’envie le matin et le soir, et qui veulent gagner du temps sur leur journée.

Les + : On élimine la fatigue du matin au travail, on part se vider la tête entre deux dossiers et on est beaucoup plus efficace l’après-midi.

Les – : Attention, on re-mange une mini collation avant d’y aller car on est à jeun même à midi, si l’on a pas mangé depuis 4 heures environ. Privilégiez cette sortie du midi si vous avez la possibilité de vous doucher chez vous ou sur votre lieu de travail (au risque de vous faire des ennemis au bureau 😉 )

En fin de journée

Pour ceux qui souhaitent réaliser des performances ou juste décompresser après une longue journée de travail.

Les + : Vers 17h, la sécrétion de cortisol est à son apogée. C’est l’hormone qui augmente le taux de glucose dans le sang et amène donc de l’énergie. On est donc plus en forme et c’est un moment propice aux progressions. On se défoule après le travail et on fait le vide dans sa tête.

Les – : Facilement annulable après une journée fatigante. On se re-motive en allant courir avec un(e) ami(e), en club ou à la salle de sport. Pas d’exercices trop intenses après 20h, au risque d’altérer la phase d’endormissement. Si cela n’est pas possible autrement, mieux vaut courir tard que rien du tout 😉

J’ai mis un peu de temps à trouver le meilleur moment pour courir. C’est en testant que les sensations viendront, ou alors vous choisirez le côté pratique. A vous de tester les différents moments de la journée pour savoir lequel ou lesquels vous correspondent le mieux.

Elsa

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!