Santé

5 conseils pour aimer le sport et avoir un « happy body »

Le sport, qu’il soit votre quotidien ou non, est un puissant vecteur de fierté, de persévérance et de dépassement de soi. Petit à petit, le sport a trouvé une place dans mon quotidien. Je n’ai jamais été une grande sportive – aujourd’hui non plus d’ailleurs -, mais j’ai enfin trouvé des sports qui me plaisent, me correspondent et ne me blessent pas. Car oui, il m’aura fallu deux ans de blessures pour comprendre que certains sports n’étaient pas ou plus pour moi. Vous vous dîtes peut-être que du coup je ne suis absolument pas légitime pour vous parler de comment apprendre à aimer le sport. Eh bien je ne suis pas d’accord, au contraire.

Avec le temps et la réflexion, j’ai appris à construire ma “routine” sportive (je n’aime définitivement pas ce mot), pour conserver l’envie de bouger et de me dépasser.

1. Se bouger pour les bonnes raisons

Pour rester motivé(e), il suffit de trouver une bonne raison et de s’en rappeler souvent. Pendant une période, je courais pour faire comme tout le monde sur Instagram, j’essayais désespérement de passer sous la barre de l’heure au 10km, courais sans arrêt et sans but… et je me suis blessée.

Si votre but est d’avoir un “bikini body” pour cet été, vous allez vite vous décourager et j’ai bien peur que vous ne soyez pas assidu(e) sur la durée.

Les vraies bonnes raisons

Plutôt que de se focaliser sur un bikini body, pourquoi ne pas se focaliser sur un “Happy Body”, celui dans lequel vous vous sentez bien ? Il va alors falloir se poser les BONNES questions : pourquoi ai-je envie de me mettre au sport ? Est-ce un simple désir pour faire comme tout le monde ou un réel besoin de me sentir mieux ?

Aujourd’hui, mes bonnes raisons sont les suivantes : bouger au quotidien, sans me blesser. Apprendre de mes erreurs pour ne pas les refaire. Mais surtout me dépasser pour moi, et pas pour un post Strava ou Instagram.

2. Trouver SON sport

Pour aimer le sport il faut avant tout aimer un – ou des – sport(s). Je crois qu’il n’est pas possible d’apprécier tous les sports. Il existe énormément de pratiques diverses et variées et chacune d’entre elles procure des sensations, des bénéfices et des résultats différents.

Rien ne vous empêche de tester, essayer et réessayer, avant de trouver le bon. Si vous n’êtes pas fait(e) pour un sport, vous le saurez très vite.

Les réseaux sociaux et les magazines nous envahissent d’articles sur la course à pied, le crossfit, etc. Sauf que ce n’est peut-être pas cela qu’il vous faut. On se dit que si on ne court pas, on est pas “à la page”. Mais ce n’est pas parce que tout le monde court que ce sport est fait pour vous.

Un sport selon sa personnalité

Alors posez-vous la question : “et moi, qu’est-ce qui me conviendrait ?”. Demandez-vous quel type de résultats/objectifs vous recherchez, et de quoi vous auriez besoin pour vous motiver.

Dans ces cas là, il faut vous connaître. Si vous aimez le contact avec les gens et le partage, privilégiez un sport en équipe ou en groupe. Des sports collectifs, des groupes de running ou marche nordique… Si vous êtes plutôt quelqu’un de calme, pourquoi ne pas vous orientez vers le Pilates, le yoga… et si vous êtes du genre stressé(e) et que vous avez besoin de vous défouler, pourquoi ne pas opter pour la Zumba ou la boxe ?

Pour ma part, j’ai tenté désespérément de m’accrocher au fait que j’avais envie de courir. Or, mon corps lui, ne pouvait pas suivre la cadence. Résultats ? Des périostites à répétition. J’ai tenté également de me mettre à la musculation dans ma salle, au crossfit… et mon corps n’a pas suivi non plus : déchirure musculaire intercostale. Puis avec le temps, je me suis recentrée sur moi, et j’ai réfléchis à qui j’étais vraiment et ce que je voulais. Pour le coup, trois sports me sont apparus comme une évidence car portés, toniques et efficaces : le Yoga/Pilates (Body Balance), le RPM et la natation. Et aujourd’hui, je prends vraiment du plaisir à faire ces trois activités.

3. Anticiper et préparer ses séances

Checkez votre agenda, et regardez quand vous pouvez intercaler une séance de sport. La veille au soir, préparez votre sac de sport. Faites votre séance entre midi et deux ou le soir dès la sortie du travail si votre emploi du temps le permet. Mais ne repoussez jamais à demain, c’est le meilleur moyen de baisser les bras et d’abandonner.

Si vos affaires sont prêtes et toujours sous la main, pas d’excuse le moment venu ! Et pas besoin de repasser à la maison, où l’on risquerait de se faire influencer par les enfants, le ménage ou, encore pire, le canapé bien moelleux.

Pour ma part, c’est dur parfois car je suis H24 à la maison vu que c’est également mon lieu de travail. Mais si je sais que je dois aller à la salle dans la journée, le matin je me mets directement en tenue de sport. Comme ça, pas d’excuse !

4. Trouver une source de motivation par la musique

Si vous courez, roulez (à la salle de sport), ou nagez, rien ne vous empêche d’écouter de la musique ou des podcasts. Attention tout de même à rester vigilant surtout si vous êtes sur la route ! Il vous suffit de trouver le style de musique qui vous convient, qui vous donne envie de vous donner à fond et de dépasser vos limites. Si vous manquez d’inspiration, Deezer, Spotify, Soundcloud & Cie regorgent de playlists dédiées aux séances de sport. Et vous pouvez créer les vôtres pour motiver vos amis ou d’autres personnes.

D’ailleurs, je vous partage ma playlist « Running motivation » si vous cherchez des titres sympas qui vous motivent pour aller plus loin !

5. Jeter votre balance

Nous sommes tous différents, nos besoins énergétiques ne sont pas les mêmes : un homme aura besoin de manger plus qu’une femme. Nous sommes régulées par nos hormones les 3/4 du temps… Il est donc normal que notre poids fluctue plus que celui d’un homme. J’ai fait le test pendant une semaine de me peser tous les jours. Entre le fait que je ne mange pas des choses saines H24, les moments « toilettes », l’hydratation, le sport ou non… Mon poids variait énormément entre deux jours. Je pouvais prendre 1kg en l’espace d’une journée. Impensable ? Et pourtant… Rétention d’eau et compagnie peuvent complètement faussé la donne.

Alors sa balance, on l’oublie. On prend ses mesures et on les compare. Je les prends 1 fois par mois, à la même date. Résultats : sur la balance, je n’ai pas perdu 1 gramme. Mais j’ai perdu presque 5cm de tour de taille et 3cm de tour de cuisse. Et je me sens beaucoup mieux dans mes baskets 🙂 le poids n’est qu’un chiffre, focalisez vous sur vos sensations !

J’espère que ces 5 conseils vous apporteront un peu de motivation pour trouver le sport qui vont convient et vous donne envie de vous surpasser.

Et entre nenettes (mais aussi avec vous les garçons), on est curieuses de connaître
le(s) sport(s) qui vous passionne(nt) et vous motive(nt).
Alors n’hésitez pas à les partager dans les commentaires ou sur Instagram et Facebook !

Elsa

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!